POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

TGV

La liaison Reims-Sedan remise en cause



img_9173.jpg

Faute de rentabilité, la ligne Reims - Sedan pourrait bientôt fermer, privant la population des Ardennes d’un accès au TGV. Photo: Paperjam.lu)

Rentabilité oblige pour la SNCF, de petites gares desservies par le TGV pourraient fermer d’ici peu en France. Dont trois au cœur des Ardennes, dans le Grand Est.

Nos confrères de France 3 Grand Est ont indiqué ce lundi qu’à la lumière du rapport Spinetta remis jeudi au gouvernement, certaines lignes du réseau TGV jugées déficitaires pourraient prochainement être abandonnées.

Parmi celles-ci, celle reliant Reims à Sedan – via Rethel et Charleville-Mézières – pourrait être concernée selon ce rapport sur «la stratégie de desserte par le transport ferroviaire à l’horizon 2030» qu’a produit Jean-Cyril Spinetta, ancien président d’Air France-KLM, engagé par le gouvernement pour réinventer le modèle économique de la SNCF.

Cette ligne ferroviaire, jugée «pratique» pour certains, est qualifiée d’«inutile» par d’autres qui notent qu’elle permet de relier Reims à Sedan en 1h20, autrement dit en 3 minutes de moins qu’en TER, ce tronçon n’étant pas aménagé en grande vitesse.

Toutefois, les élus locaux de la région qualifient à l’avance la décision d’inacceptable, notant que le TGV – auquel les collectivités locales ont participé financièrement – avait contribué à participer au développement économique des Ardennes.  

Ce qu’ils ne manqueront pas de rappeler lors d’une prochaine rencontre avec la ministre française des Transports, Élisabeth Borne.