COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Médias

La fortune porno «made in Luxembourg» arrêtée



Le roi du porno en ligne, Fabian Thylmann. (photo: fabianthylmann.com)

Le roi du porno en ligne, Fabian Thylmann. (photo: fabianthylmann.com)

Fabian Thylmann, propriétaire de multiples sites, dont YouPorn et d’autres plates-formes de vidéos pornographiques, a été arrêté à Bruxelles. L’Allemagne le réclame, pour fraude fiscale supposée. L’homme est à la tête d’un empire, dont la structure doit beaucoup à de multiples sociétés grand-ducales.

Manwin. Et toutes ses déclinaisons. La holding et une galaxie de sociétés sont installées au 32, boulevard Royal, au cœur du Luxembourg financier. Et c’est bien d’un empire financier dont il s’agit, nourri à la génération Internet, plutôt Y, et à la génération de profits, sous X. Le big boss est Fabian Thylmann, un sujet allemand de 34 ans seulement, qui s’est construit une fortune en créant et gérant des plates-formes web, où le streaming est très demandé. La plus connue est YouPorn, mais il y en a d’autres, comme PornHub ou MyDirtyHobby.

Fabian Thylmann a été arrêté à Bruxelles, en exécution d’un mandat international délivré par un juge d’instruction de Cologne. L’homme d’affaires est soupçonné de fraude fiscale à grande échelle. Le porte-parole du parquet de Cologne a confirmé les informations lundi soir, à la suite d’un article paru dans Die Welt. La semaine dernière, des bureaux de la société Manwin, à Hambourg, ont fait l'objet d'une perquisition, une autre ayant lieu en parallèle au domicile de M. Thylmann, qui réside en Belgique depuis plusieurs années, à l’instar de quelques grosses fortunes européennes.

IT et finance

Le petit monde virtuel de M. Thylmann est géré au départ d’une holding luxembourgeoise. Manwin Holding, comme une quantité d’autres ayant pour points communs le nom Manwin, l’adresse au boulevard Royal (mais la société a aussi été route d’Arlon à sa création, il y a deux ans, en novembre 2010) et l’actionnariat unique chapeauté par M. Thylmann, sont domiciliées dans la capitale grand-ducale. On trouve ainsi, entre autres, Manwin Mainstream, Nightlife, IP, Technologies, Reality…

Manwin a, au demeurant, pignon sur rue. Son site Internet évoque une entreprise internationale spécialisée dans les technologies de l’information et, surtout, dans « les sites à trafic intense ». Manwin explique « créer, développer et gérer quelques marques de loisirs adultes parmi les plus reconnues au monde ».

Le groupe est donc, depuis deux ans, un des fleurons (peu médiatisés) des capacités IT et du savoir-faire financier « made in Luxembourg ».

Contre Larry Flint

Basée à Luxembourg, avec des bureaux à Hambourg, Londres, Los Angeles, Montréal et Nicosie (Chypre), la société mère annonce employer plus de 900 personnes.

Sa dernière communication corporate officielle remonte au 22 mars dernier : Manwin Holding annonçait  vouloir acquérir New Frontier Media (cotée au Nasdaq), un gros concurrent américain, aussi convoité par le groupe de Larry Flint. Ce dernier est une autre grosse fortune, américaine, fondée sur la production de cinéma porno et l’édition de sexy magazines. Le personnage a aussi été porté à l’écran (dans un film éponyme, datant de 1996, avec Woody Harrelson dans le rôle du magnat). C'est Larry Flint qui a eu la main sur New Frontier Media, selon une annonce faite fin novembre.

La dernière mention en date de Manwin dans le Mémorial luxembourgeois concernait l’augmentation du capital social de la holding (actée le 10 septembre dernier), porté à 140.000 euros, intégralement par l’actionnaire unique Fabian Thylmann.

Ce dernier, emprisonné à Bruxelles, attend son extradition vers l'Allemagne.