PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Zone euro

La CSSF rappelle les restrictions chypriotes



chypre-banque-cc.jpg

Aux guichets des banques chypriotes, les retraits sont limités à 300 euros. (Photo : Licence CC)

Les banques de l’île en crise ont rouvert ce midi après 12 jours de fermeture. Mais les mouvements d’argent sont limités par décret. L’autorité de contrôle luxembourgeoise appelle à respecter ces restrictions.

Si le Luxembourg rejette la comparaison avec Chypre, la crise de l’île méditerranéenne a bien des répercussions au Grand-Duché. La CSSF (Commission de Ssurveillance du secteur financier) vient de publier un communiqué «relatif au décret du gouvernement de la République de Chypre imposant des mesures restrictives sur certaines transactions financières».

Car si les établissements bancaires chypriotes rouvrent ce jeudi après 12 jours de fermeture, le gouvernement a publié un décret qui limite les mouvements d’argent de manière drastique pour éviter la fuite des capitaux.

Or, le Luxembourg est justement cité dans les médias internationaux, au même titre que Malte ou la Suisse, comme une terre d’accueil possible de cet argent, dont une grande partie appartient à des déposants russes.

«La CSSF tient à attirer l’attention sur le décret du gouvernement de la République de Chypre, qui impose des mesures restrictives sur certaines transactions financières, à la suite de l’accord trouvé à l’Eurogroupe», indique le régulateur.

Mesures imposées par le gouvernement

«En conformité avec les obligations découlant du droit de l’Union européenne ainsi que des statuts du Fonds monétaire international, tous les établissements de crédit et autres professionnels du secteur financier sont appelés à veiller à ne pas effectuer des transactions qui seraient contraire aux mesures imposées par le gouvernement de Chypre», poursuit-il.

La Commission européenne a aussi indiqué ce jeudi qu’elle soutenait ce contrôle des capitaux, pourtant contraire à la libre circulation des capitaux contenue dans les traités européens.

Disponible en anglais, le décret du gouvernement chypriote précise notamment que les retraits aux distributeurs de billets sont limités à 300 euros. Les paiements ou transferts hors du pays sont limités à 5.000 euros par mois et par personne. Les personnes qui voyagent à l’étranger ne peuvent pas emporter plus de 1.000 euros en espèces.