COMMUNAUTÉS & EXPERTISES
MANAGEMENT

Concours

La Bil à la recherche de la manager de l'année



woman_business_manager_of_the_year.jpeg

Lors de la précédente édition en janvier 2015, c’est Carole Caspari, fondatrice et dirigeante d’Altea, société spécialisée dans la location de logements meublés, qui avait été récompensée. (Photo: Eric Chenal / archives)

La banque lance un appel à candidature pour la 9e édition de son concours Woman Business Manager of the Year. Et pour cette année 2017, le jury a choisi de mettre une thématique en avant: l’innovation.  

«Rappeler l’importance du rôle des femmes dans le monde économique et soutenir l’entrepreneuriat au féminin.» Tel est l’objectif du concours Woman Business Manager of the Year, organisé par la Banque Internationale à Luxembourg, en partenariat avec l’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL), l’Institut national pour le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises (INDR), Nyuko et le Technoport.

Lancé en 2006, il vise à mettre en avant des femmes «dont le talent et l’énergie font bouger l’économie», qu'elles soient patronnes d'entreprises ou dirigeantes.

Un mot-clé: innover

«Avec ce concours, c’est la diversité des talents et l’esprit créatif des femmes que nous souhaitons promouvoir», déclare Marcel Leyers, chief of corporate and institutional banking à la Bil.

Et pour cette neuvième édition, la Bil et ses partenaires ont choisi de mettre en avant l’innovation. Le jury sélectionnera ainsi un projet novateur – porté par une femme – qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’une proposition à un stade encore théorique.

Pour participer, les candidatures devront être soumises avant le 10 mars prochain sur le site dédié. Chaque candidate y présentera son projet répondant à la thématique et ayant un impact positif sur l’économie luxembourgeoise. Après délibération, le jury invitera les cinq meilleures candidates lors d’une cérémonie qui se déroulera le 27 avril prochain. La lauréate se verra alors décerner le Prix de l’innovation, accompagné d’un chèque de 10.000 euros.