POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

La fin de l’affaire Lansky?

La 3e demande d’entraide annulée



Le président Nursultan Nazarbayev aurait financé les frais d'avocat des veuves de deux banquiers de la Nurbank. (Photo: jamestown.org)

Le président Nursultan Nazarbayev aurait financé les frais d'avocat des veuves de deux banquiers de la Nurbank. (Photo: jamestown.org)

Il n’y aurait plus beaucoup de suspense autour des archives de l’avocat autrichien Gabriel Lansky. L’un des maigres espoirs qui subsistaient encore de pouvoir rapatrier des documents saisis auprès d’un centre de données au Luxembourg s’est évanoui après un arrêt de la Cour d’appel de Linz annulant la troisième demande d’entraide du Parquet autrichien auprès de la justice luxembourgeoise. 

La Cour d’appel de Linz a mis fin, dans un arrêt du 25 février dernier, aux espoirs que le Parquet de Linz nourrissait encore pour mettre la main sur les archives de l’avocat autrichien Gabriel Lansky, stockées dans un centre de données au Luxembourg et saisies par la police luxembourgeoise.

Dans sa décision, la Cour indique qu’il n’y a aucune voie de recours contre son verdict.

Aussi, le Parquet de Linz aurait informé les autorités luxembourgeoises de retirer la troisième demande d’entraide et d’annuler tous les devoirs ayant été opérés sur les supports informatiques saisis, fait savoir un proche du dossier. Le retrait se justifierait par une absence de preuve autorisant les perquisitions dans le centre de données au Grand-Duché.

Selon une autre source, il y aurait toutefois des demandes provenant de Vienne qui entretiendraient encore l’espoir d’une exploration des fichiers archivés de l’avocat Lansky.  

Pour rappel, la Cour de cassation luxembourgeoise avait rejeté le 24 février dernier, soit la veille de l’arrêt de la Cour d’appel de Linz, un pourvoi de la veuve de Rakhat Aliyev, l’ancien gendre du président kazakh Nursultan Nazarbayev. Elle s’oppose à la destruction de documents venant d’un avocat autrichien proche du pouvoir et saisis par la police luxembourgeoise dans un centre de données au Grand-Duché.

Blanchi

Avant sa mort survenue le 25 février 2015 dans une prison autrichienne, Rakhat Aliyev avait déposé plainte au Luxembourg pour violation de la législation sur la vie privée, soupçonnant Lansky de disposer de documents le concernant, transmis par les services de renseignement du Kazakhstan dans le cadre d’une enquête pour le meurtre de deux banquiers. Aliyev était soupçonné d’avoir commandité l’assassinat des deux banquiers, mais il a été blanchi, après sa mort, à la suite d’un procès en Autriche. Aliyev avait cherché, à travers sa plainte au Luxembourg, à avoir la preuve que l’avocat Gabriel Lansky, qui défendait les veuves des deux banquiers, avait utilisé contre lui des preuves de son implication fabriquées de toutes pièces par le service secret kazakh qu’il avait d’ailleurs dirigé, du temps de sa proximité avec son ex-beau-père Nazarbayev.

Il existe de fortes présomptions que le président kazakh ait financé le procès des veuves en Autriche, après qu’il eut mandaté très officiellement Lansky de constituer une sorte de comité de soutien à sa cause, constitué de célèbres politiciens européens à la retraite, pour redorer la réputation de son pays.

Suite à cette plainte de Rakhat Aliyev (qui a été continuée par sa veuve après sa disparition), la police luxembourgeoise avait perquisitionné le data center où toutes les archives du célèbre avocat avaient été stockées.

Ce sont ces documents qui intriguent la justice autrichienne, mais aussi les médias européens.