ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Jeunes entrepreneurs

Klin remporte le prix Cyel 2018



remise_du_prix_cyel_creative_young_entrepreneur_of_the_year-40.jpg

Antoine Hron (à droite), co-associé au sein de la start-up Klin, a remporté la 12ème édition du prix Cyel. (Photo: Anthony Dehez)

La start-up Klin a remporté la 12e édition du concours Cyel jeudi soir au Cercle Cité. Ouni et Assurbox complètent le podium.

Après Mathilde Argaud en 2017, Antoine Hron, un des associés de la start-up Klin, a remporté jeudi soir la 12e édition du concours Creative Young Entrepreneur Luxembourg (Cyel). Organisé par la Jeune Chambre économique du Grand-Duché de Luxembourg, le concours avait lieu au Cercle Cité.

Klin a lancé en novembre 2017 à Foetz, dans les locaux du Technoport, un service de «pressing à la demande, accessible digitalement, avec une offre de prestation écologique».

Le principe? Contrairement aux concurrents qui disposent de plusieurs points physiques, Klin a opté pour un ramassage et une livraison (tout d’abord, dans un rayon proche de la capitale) en fonction des commandes du client, le tout étant traité en son siège.

300 clients particuliers

«Nous voulons aussi raisonner en termes de développement durable», avait précisé Antoine Hron en novembre dernier. «Nous avons voulu acheter ce qui se fait de mieux au niveau écologique en machines à laver, capables de jauger le niveau d’eau nécessaire en fonction du poids du linge. Nous avons aussi anticipé la fin programmée de l’usage de perchloroéthylène en tant que solvant, nous proposons aussi des sacs réutilisables à nos clients.»

Klin possède aujourd’hui un effectif de cinq personnes. «Nous recrutons actuellement une personne», explique Antoine Hron, le prix Cyel 2018 dans les mains. «Nous possédons une douzaine de clients-entreprises, et environ 300 clients particuliers. En volume, notre clientèle-entreprises représente 80% de notre chiffre d’affaires.»

D’ici la fin de l’année, la start-up souhaite «atteindre la rentabilité, au moins en termes de coûts», ajoute le jeune dirigeant de 33 ans. Et Klin n’exclut pas de se diversifier dès l’année prochaine. «Nous sommes ouverts à toute opportunité, qu’il s’agisse de nettoyage de voitures, d’immeubles, etc. Nous avons la chance, en tant que start-up, d’être extrêmement agiles, autant en profiter.» L’idée d’étendre sa zone de prospection vers le nord du Grand-Duché est également envisagée.

Ouni 2e, Assurbox 3e

Le lauréat du Cyel 2018 avait quitté Luxinnovation, où il s’occupait du développement des start-up et du programme Fit4Start, pour lancer Klin, entouré «de jeunes entrepreneurs et amis, dont l’actionnaire principal, Pit Zens, ancien de Deloitte et de Möbel Alvisse».

Rebecca Maroko et Chloé Schneider de l’épicerie bio sans emballages Ouni sont deuxièmes du concours, et Samuel Beauvois et Bertrand Deroanne (Assurbox) complètent le podium. Ilana Devillers et Xénia Ashby (Food4All) ont par ailleurs reçu le Prix coup de cœur du jury.