POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Lors du congrès du PPE

Juncker lassé des propos de Trump sur le Brexit



À l’occasion du congrès du Parti populaire européen (PPE), Jean-Claude Juncker a menacé Donald Trump: s’il persiste à se féliciter du Brexit, le président de la Commission européenne encouragera des États américains à faire sécession.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré jeudi à Malte qu’il encouragerait l’Ohio ou le Texas à quitter les États-Unis si le président américain Donald Trump continuait à se réjouir du Brexit.

«Le président récemment élu se réjouit de voir le Royaume-Uni sortir de l’Union européenne», a-t-il déploré, à l’occasion du congrès du Parti populaire européen qui se tient à La Valette.

«Le Brexit n’est pas la fin de tout, mais nous devons en faire un commencement de quelque chose qui sera nouveau, qui sera plus fort et qui sera meilleur», a ajouté Jean-Claude Juncker.

Le président de la Commission européenne a déjà rappelé la semaine dernière avoir demandé aux États-Unis de ne pas encourager les États membres de l’Union européenne à la quitter, lors d’une rencontre en février à Bruxelles avec le vice-président américain, Mike Pence.