ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Logement social mixte

Jeunes et vieux sous un même toit



catas_perspective.jpg

La future résidence sera construite en ville, à Beggen, sur un terrain de la Ville avec un bail emphytéotique. (Photo et documents: Arend & Thill Architecture)

Caritas Luxembourg a initié un projet de logement social d’un nouveau genre: une résidence mixte pour personnes âgées et étudiants, deux populations «fragiles» financièrement.

Même si nous pouvons nous rassurer en constant que le taux de pauvreté des personnes âgées au Luxembourg est très bas comparé aux autres pays européens, il ne faut pas pour autant oublier qu’il existe des personnes âgées fragiles financièrement et pour lesquelles le coût du logement peut être très lourd à porter. D’un autre côté, la population estudiantine n’est généralement pas fortunée non plus par nature et de nombreux étudiants d’origine étrangère tendent à être «dépaysés», voire isolés.

Aussi Caritas a mis en route un projet pilote qui rassemble sous un même toit ces deux populations et permet à la fois de lutter contre la cherté du logement au Luxembourg et l’isolement social. En échange de petits services rendus aux personnes âgées en perte d’autonomie (soutien à la mobilité, aide pour les courses ou les tâches administratives, etc.), les étudiants peuvent bénéficier d’un loyer très modéré.

La future résidence sera construite en ville, à Beggen, sur un terrain de la Ville avec un bail emphytéotique. La mission architecturale a été confiée à Arend & Thill Architecture. D’une surface de 2.000 m2 bruts, elle comptera une dizaine d’appartements d’environ 45 m2 destinés aux personnes âgées à revenu modeste, et de 12 chambres d’étudiant d’une surface de 15 m2, complétées par une cuisine et un living communs. On trouvera également dans la résidence une salle polyvalente qui permettra les rencontres entre les résidents, ainsi qu’un appartement pour les concierges, un atelier, une salle de soins et un jardin.

Ce projet d’un budget de 3,3 millions d’euros (HTVA) est financé à 75% par le ministère du Logement. Les 820.000 euros restants sont à financer en fonds propres, dont la moitié est déjà assurée par un philanthrope. La première pierre a été posée le 17 juin 2015 et la livraison du chantier est attendue pour décembre 2016.

Article issu d'Archiduc.lu.