ENTREPRISES & STRATÉGIES

Nomination

Jean-Paul Olinger à la direction de l’UEL



jpolinger_uel.jpg

Jean-Paul Olinger, en provenance de KPMG, a rejoint l’UEL en janvier dernier. (Photo: Maison moderne / archives)

L’Union des entreprises luxembourgeoises a repensé sa direction exécutive. Jean-Paul Olinger en prend la direction, tandis que Jean-Jacques Rommes a exprimé le souhait de se retirer de son poste d’administrateur délégué.

L’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) fait évoluer son organisation dans la continuité. Réuni ce 30 mai, le conseil d’administration de l’organisation patronale a reçu la demande de Jean-Jacques Rommes d’être déchargé de ses fonctions d’administrateur délégué au 15 juillet prochain.

Jean-Jacques Rommes, qui présidait le comité exécutif de l’UEL depuis 2013, reste au service de l’organisation, notamment pour la représenter au Comité économique et social (CES), dont il est le vice-président. Il assurera aussi une transition en continuant à participer aux travaux du CA et du comité exécutif.

Coordination de sujets d’intérêt commun

Jean-Paul Olinger, qui a rejoint l’UEL en janvier dernier, est quant à lui nommé directeur de l’UEL avec effet immédiat. Il sera chargé notamment de présider le comité exécutif à partir du 15 juillet.

Ce comité est composé des directeurs des chambres et fédérations professionnelles membres de l’UEL: ABBL, Chambre de commerce, Chambre des métiers, Aca, Fédération des artisans, Horesca, CLC et Fedil. Cette instance traite des sujets d’intérêt commun.

À noter que Jean-Paul Olinger reprend aussi deux mandats qu’occupait Nicolas Henckesprécédent secrétaire général de l’UEL –, à savoir la direction de l’INDR et la présidence de la Mutualité des employeurs.