ENTREPRISES & STRATÉGIES

Médias

Jean-Claude Reding a quitté la présidence d’Editpress



reding_edtipress.jpg

Jean-Claude Reding a choisi de clarifier ses mandats. (Photo: Julien Becker / archives )

Jean-Claude Reding a démissionné de la présidence du groupe d’édition pour éviter d’éventuels conflits d’intérêts parmi ses mandats.

La décision et l’information n’ont pas fait grand bruit. Mais depuis quelques jours, Jean-Claude Reding a choisi de se retirer de la présidence du conseil d’administration d’Editpress, selon les informations de Paperjam.lu. 

L’ancien président de l’OGBL et actuel président de la Chambre des salariés a décidé de remettre son mandat à la tête du groupe d’édition du Tageblatt et du Quotidien, afin – entre autres – de clarifier la situation entre ses différents mandats d’administrateurs.

«Il ne faut pas mêler les genres, je préfère éviter les conflits d’intérêts éventuels», déclare Jean-Claude Reding à Paperjam.lu.

Sans le mentionner directement, il est question dans cette décision de son mandat au conseil d’administration de la Banque et caisse d’épargne de l’État, Jean-Claude Reding voulant se dégager d’une situation éventuellement délicate lors de la couverture éditoriale des activités de la banque par l’un des titres d’Editpress.

Jean-Claude Reding siège au CA de la Spuerkeess depuis avril 2014. Sa nomination avait suscité quelques remous dans les rangs politiques.