POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Conférence

Jean Asselborn: «Être prêts pour le Brexit»



shutterstock_1177355392.jpg

Jean Asselborn a renforcé les effectifs de son ministère en prévision du Brexit. (Photo: Shutterstock)

Lors de la conférence Prepare4Brexit, Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes, a rappelé les dernières actions mises en œuvre par le gouvernement dans la perspective du Brexit.

«Il faut arriver à une conclusion qui ne soit pas destructrice, mais positive», a affirmé Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes, lors de la conférence Prepare4Brexit organisée ce vendredi à la Chambre de commerce.

Sauf qu’il ne reste désormais plus que 49 jours avant un possible «no deal», signifiant une rupture sans transition des relations avec les Britanniques. 

Dans cette perspective, «le gouvernement ne ménage pas ses efforts pour s’assurer que nous soyons prêts, quel que soit le scénario, pour limiter autant que possible les préjudices pour nos concitoyens et pour préserver les intérêts des acteurs économiques», a certifié Jean Asselborn.

Ce dernier a ainsi rappelé que tous les ministères ont passé au crible l’ensemble des impacts les concernant et que plusieurs avant-projets de loi sont déjà finalisés. 

Renforcement des effectifs

Dans son propre ministère, les effectifs ont été renforcés au sein de la direction européenne comme de la direction de l’immigration, laquelle devra être en mesure de traiter les dossiers des ressortissants britanniques au Luxembourg.    

Et les services des douanes ont également réaffecté du personnel en prévision du Brexit, qui a été spécifiquement préparé à de nouvelles formalités de contrôles aux frontières. 

Enfin, des mesures particulières sont prévues pour les quelque 6.000 Britanniques actifs professionnellement au Luxembourg pour leur permettre de poursuivre leur activité.

Jean Asselborn a enfin mentionné qu’un point sur le Brexit était prévu ce vendredi avec le gouvernement et qu’un bilan sera également effectué lors de la venue lundi au Grand-Duché (pour la quatrième fois à ce sujet) de Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit pour l’Union européenne.