ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Inauguration à Echternach

International Can, chaînon cosmétique manquant



Selon Rolf Giesen, CEO du groupe Maxim, 200 emplois doivent être créés d'ici à 2017 sur la nouvelle ligne de production. (Photo: MECO)

Selon Rolf Giesen, CEO du groupe Maxim, 200 emplois doivent être créés d'ici à 2017 sur la nouvelle ligne de production. (Photo: MECO)

Plus d’un an et demi après le début des travaux de construction, la ligne de production de boîtes en aluminium a été inaugurée. D’ici à 2017, 200 emplois doivent être créés sur le site.

Initialement prévue pour le printemps 2014, l’usine de fabrication de boîtes en aluminium d’International Can a été finalement inaugurée mardi par Étienne Schneider (LSAP), ministre de l’Économie. Située sur la zone industrielle d’Echternach, cette dernière est destinée à fabriquer des produits pour l'industrie cosmétique, que ce soient des aérosols, de la mousse à raser ou autre déodorant. Une localisation qui ne doit rien au hasard et répond à une stratégie globale au vu de l’investissement de 35 millions d’euros effectué.

Propriété du groupe allemand Maxim Markenprodukte Gmbh & Co., la nouvelle ligne de production se situe à deux pas de Cosmolux, société présente au Luxembourg depuis 2001 et également propriété du groupe allemand. Jouant la complémentarité, la nouvelle unité de production va donc fournir les produits cosmétiques pensés dans les laboratoires de recherche du groupe. Avant que ces derniers ne soient stockés puis expédiés depuis l’entrepôt de Cosmolux. Un espace capable de générer un mouvement de quelque 1.000 palettes par jour.

Selon les prévisions de la direction du groupe Maxim, 200 emplois seront crées sur le site d’ici à 2017. Lors du lancement des travaux, en septembre 2013, il était question de quelque 180 nouveaux postes. Pour le moment, Maxim Markenprodukte Gmbh & Co. emploie 125 personnes sur le site d’Echternach.