PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

Innovation

InTech devient pionnière dans les paiements en crypto



screen_shot_2018-10-03_at_15.25.50.png

La start-up Touché a développé un dispositif qui n’utilise ni carte de crédit ni téléphone, mais un simple toucher de doigt pour valider une transaction. (Photo: InTech)

La filiale du groupe Post vient de passer un partenariat avec la fintech singapourienne Touché pour lancer une solution qui pourrait révolutionner l’utilisation des cryptomonnaies dans l’économie réelle.

Par essence dématérialisées, les monnaies virtuelles pourraient prendre un peu plus de substance dans l’avenir. Du moins, s’introduire de manière plus concrète dans notre vie quotidienne.

Spécialisée dans les solutions de paiement sans cash, la start-up Touché a développé un dispositif qui n’utilise ni carte de crédit ni téléphone, mais un simple toucher de doigts pour valider une transaction.

En d’autres termes, l’appareil conçu par la fintech singapourienne authentifie l’utilisateur de manière ultra-sécurisée grâce à ses empreintes digitales. Connecté au compte du client, le paiement se fait alors automatiquement.

Des solutions complexes

Déjà disponible pour les commerçants, cette solution n’accepte pour l’instant que les paiements en devises. Mais grâce à InTech et son expertise dans la sécurisation des transactions sur blockchain, les cryptomonnaies pourront également être utilisées par ce système.

Le partenariat que les deux entreprises viennent de passer constitue une grande avancée dans le monde des monnaies virtuelles. À l’heure actuelle, seuls quelques convaincus utilisent leur bitcoin et autre ethereum pour faire leurs courses. L’une des raisons est que le processus de paiement est complexe, pour l’acheteur comme pour le commerçant, notamment en ce qui concerne l’accès à la clé privée ou au portefeuille électronique contenant les cryptomonnaies.

«Actuellement, la façon la plus courante de payer est de générer un code QR sur le terminal de paiement du commerçant et de le scanner avec un téléphone mobile qui contient la clé privée de l’utilisateur pour générer le paiement», précise le communiqué d’InTech. Bref, c’est une solution quasiment inaccessible pour un non-averti.

Le hasard fait bien les choses

La solution Eddits, développée par InTech, permet l’association d’une identité numérique à une adresse blockchain ethereum. En d’autres termes, elle constitue l’infrastructure digitale dont Touché avait besoin pour élargir ces options de paiement aux monnaies virtuelles.

«Pour l’instant, notre solution est liée à la blockchain d’ethereum, mais nous allons l’élargir à d’autres blockchains, et donc d’autres cryptomonnaies», indique Fabrice Croiseaux, le CEO d’InTech. «Touché nous a contactés, car ils sont tombés par hasard sur le communiqué que nous avons publié en avril à l’occasion du lancement de notre service Eddits.»

Grâce à cette solution de paiement simplifiée, les monnaies virtuelles pourraient bientôt ne plus être coltinées à des placements financiers risqués, mais devenir de véritables moyens d’acheter des biens auprès des commerçants.