POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Littérature

«I’m not a refugee» récompensé au Buchpräis 2017



image1.jpg

«I’m not a refugee» reçoit le prix Beaux livres, ex æquo avec «Le pays des 3 frontières» de Philippe Stachowski (éd. Klopp), et le Prix du public au Buchpräis 2017. (Photo: DR)

L’ouvrage de Frédérique Buck publié par Maison Moderne a obtenu le Prix du plus beau livre, ainsi que celui du public lors de l’édition 2017 du Lëtzebuerger Buchpräis, qui s’est tenue jeudi soir.

Coup double pour l’ouvrage qui met en valeur une autre image des réfugiés en donnant la parole à ceux qui ont fui la guerre et leur pays pour survivre. Le Livre «I’m not a refugee», de Frédérique Buck a reçu deux récompenses lors des Lëtzebuerger Buchpräis 2017: le Prix Beaux livres, ex æquo avec «Le pays des 3 frontières» de Philippe Stachowski (éd. Klopp), et le Prix du public.

«Par rapport à la représentation plutôt stéréotype, voire biaisée des réfugiés dans les ‘mass medias’, j’ai voulu proposer une autre narration, expliquait l’auteur lors de la publication de son livre. Il m’a paru important de trouver un angle de narration différent, de construire une autre histoire, plus juste, plus humaine. Une histoire qui permet de réduire les peurs, faire sauter les préjugés.»

Cette initiative avait été soutenue par Paperjam.lu avant la parution du livre, par le biais de la publication de portraits de réfugiés en ligne.

Palmarès

L’autre grand gagnant des Lëtzebuerger Buchpräis 2017 est «Aname» de Charles Meder (éd. Op der Lay), pour le Prix littéraire. Dans la catégorie des livres pour enfants, c’est «TelMo» de Roland Meyer (éd. Op de Lay) qui est distingué par le jury.

Le prix «Design» revient quant à lui à «D’Linn Lynn» de Luc Marteling et Tom Schartz (éd. Kremart) et le Prix Coup de cœur a été remis à Nora Wagener pour «Larven» (éd. Hydre).