POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Institut Pierre Werner

Henri Grethen succède à Guy Dockendorf



lux_courcomptes_grethenh_jb-3_720.jpg

Henri Grethen dit avoir accepté le mandat à IPW pour rendre service. (Photo: archives paperJam)

Henri Grethen, ancien ministre de l’Économie et actuel membre de la Cour des comptes de l’UE, succède à Guy Dockendorf à la présidence de l’Institut Pierre Werner, selon le Wort de ce mardi.

À l’issue d’une conseil d’administration extraordinaire convoqué vendredi 11 juillet, l’Institut Pierre Werner s’est trouvé un nouveau président en la personne de l’ancien ministre de l’Économie, actuellement membre de la Cour des comptes de l’UE, Henri Grethen, DP, rapporte le Wort dans son édition de mardi. 

M. Grethen remplace ainsi Guy Dockendorf, qui avait été «poussé vers la sortie» en décembre dernier, selon le quotidien qui précise que la candidature de l'ancien ministre libéral a été proposée par la ministre DP de la Culture, Maggy Nagel.

Henri Grethen aurait accepté le poste pour «rendre service», toujours selon le Wort. Guy Dockendorf, l’ancien premier conseiller de gouvernement au ministère de la Culture avait quitté la présidence de l’IPW en décembre, après l’arrivée de Maggy Nagel aux commandes du ministère et une polémique sur son influence dans la politique culturelle, alors qu’il est à la retraite depuis février 2011.

La nouvelle ministre avait notamment fait valoir son droit d’inventaire par rapport aux choix de celle qui l’avait précédée, Octavie Modert, CSV, en mettant notamment fin à la convention d’engagement de l’ancien haut fonctionnaire en lui confiant des missions culturelles.

Guy Dockendorf avait toutefois conservé son poste de président du Centre de rencontres de l’Abbaye de Neumünster (CCRN), mais Maggy Nagel avait fait savoir dans une réponse au député LSAP Franz fayot qu’une «succession» à la présidence du CCRN était «en négociation depuis quelques mois» et que la transition se fera «en toute sérénité».

L’IPW regroupe sous sa houlette trois instituts culturels français, allemand et luxembourgeois.