COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Parution

Grèce: in or out?



La nouvelle édition de l'hebdomadaire sera dans les kiosques dès demain, vendredi.  (Photo: Land)

La nouvelle édition de l'hebdomadaire sera dans les kiosques dès demain, vendredi. (Photo: Land)

Alors que la population grecque se prépare aux quatrièmes élections législatives en six ans, le débat sur une sortie de la Grèce de la zone resurgit, écrit le Lëtzebuerger Land dans son édition de ce vendredi.

En 2011, le Premier ministre Georgis Papandreou avait proposé un référendum sur la question et avait dû quitter son poste à la suite. En 2012, alors que les candidats aux élections des deux bords demandaient de renégocier les termes des aides financières accordées à la Grèce, les décideurs européens discutaient en petit cercle de comment organiser un tel «Grexit» et des conséquences qu’il aurait. Le président de l’époque de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker (CSV), évoqua un scénario digne d’une guerre civile.

L’annonce des élections a provoqué des turbulences sur les bourses. D’autant plus que c’est le candidat de la Gauche, Alexis Tsipras, qui réclame une nouvelle renégociation avec les créditeurs qui mène les sondages et que l’Allemagne laisse transparaître qu’elle refuse un assouplissement des conditions. Mais le débat est plus calme cette fois-ci. Peut-être parce que peu importe quel parti emportera les élections, les Grecs pourront présenter des bons arguments à la table de négociation: les 232 milliards d’euros que les partenaires européens leur ont prêtés et dont ils risquent de perdre une partie en cas d’une sortie de l’euro et une nouvelle restructuration de la dette.

«Il ne faut pas être trop idéologique»

...dit Claude Schummer, sécretaire général de l’Association des médecins et médecins-dentistes (AMMD), dans un entretien avec le Lëtzebuerger Land. Les négociations avec la Caisse nationale de santé (CNS) concernant une nouvelle convention pour les médecins et dentistes ayant échoué il y a trois semaines, l’AMMD voit maintenant le ballon dans le champ de la politique pour trouver une solution à ce que le docteur Schummer appelle «une contradiction»: «Si on veut respecter les contraintes budgétaires, comme l’a convenu la coalition dans son programme gouvernemental, mais en même temps attirer des médecins jeunes, compétents et dynamiques, alors il faut être pragmatique.» Et garantir aux médecins certaines libertés pour facturer à leurs patients ce qui ne figure pas dans le catalogue de prestations de la CNS.

Continuum

La semaine prochaine, les premiers services de l’Université du Luxembourg emménageront dans la Maison du savoir, premier élément et phare de la Cité des sciences sur l’ancienne friche industrielle de Belval. Les architectes Baumschlager & Eberle et Christian Bauer Associés ont créé un signal fort sur le site en imaginant une tour élégante par sa peau brise-soleil en aluminium, qui dialogue avec les symboles du passé industriel que sont les hauts-fourneaux et avec ceux de la finance qu’est le bâtiment bancaire. En contrepoint de la verticalité, il y a la barre horizontale abritant les salles réservées à l’éducation et qui semble d’une grande légèreté grâce à ses énormes porte-à-faux qui ouvrent le regard sur les bâtiments voisins. Lors de sa visite des bâtiments, qui sont parmi les neuf nominés au Prix européen d’architecture Mies van der Rohe, le Lëtzebuerger Land a surtout pu se rendre compte à quel point une nouvelle urbanité est en train de naître à Esch.

La nouvelle édition de l’hebdomadaire politique, économique et culturel Lëtzebuerger Land est en kiosque dès vendredi.