ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Projet immobilier à Chicago

GMH condamné à 23 millions USD de dommages



wibiti.com_.jpg

Le projet immobilier Riverside Park, en hibernation depuis 10 ans, risque d'être encore une fois retardé avec la condamnation de GMH. (Photo: wikibi.com)

Un jury fédéral aux États-Unis a condamné cette semaine le holding luxembourgeois General Mediterranean Holding, une de ses filiales et son président Nadhmi Auchi à payer 23 millions de dollars de dommages à un investisseur américain.

Lourde condamnation aux États-Unis pour General Mediterranean Holding (GMH), l’un des plus célèbres et des plus gros holdings du Luxembourg, dans lequel siège une flopée d’anciennes vedettes de la politique européenne, dont l’ex-Premier ministre Jacques Santer. Le très sérieux journal Chicago Business rapporte, dans son édition en ligne de ce mardi 23 juin, que la société luxembourgeoise et son président, Nadhmi Auchi, richissime homme d’affaires d’origine irakienne, naturalisé britannique et anobli par la Reine d’Angleterre, se sont vu infliger par un jury fédéral un montant de dommages et intérêts plus que conséquent pour avoir acquis en sous-main une participation importante dans un énorme projet immobilier à Chicago qui avait été partiellement développé par un courtier immobilier en faillite, Antoin (dit Tony) Rezko.

L’homme d’affaires, qui avait été l’un des bailleurs de fonds d’un ancien gouverneur de l’Illinois, Rod Blagojevich, lui-même corrompu et emprisonné (il avait essayé de vendre le siège de Barack Obama lorsque celui-ci partit pour la Maison blanche), purge actuellement une peine de plus de 10 ans de prison dans une affaire de corruption.

Blagojevich, raconte le site Wikipedia, avait été inculpé pour avoir «comploté» avec Tony Rezko, pour avoir tenté d'obtenir des bénéfices financiers pour lui-même et sa famille en échange de contrats ou de nominations dans l'Illinois.

L’acquisition secrète par GMH et consorts avait permis à Rezko de ne pas payer un de ses créanciers, Semir Sirazi, qui dirige le fonds Greenstone Capital et la société Mardini. Lequel avait porté plainte en 2010 devant un tribunal de l’Illinois contre GMH, Auchi et un autre holding luxembourgeois, Orifarm.

4.600 habitations et un centre commercial

La plainte de Sirazi, consultable sur le site de l’administration judiciaire de l’État de l’Illinois, ne concerne pas Rezko, devenu insolvable après sa faillite en 2008. Le plaignant avait signé en 2006 un accord avec le courtier immobilier en échange d’un plan de refinancement pour développer un gigantesque projet immobilier dans la banlieue de Chicago, prévoyant 4.600 maisons ainsi qu’un centre commercial. Le «deal» n’a pas été respecté et Rezko n’a jamais remboursé son prêt d’environ 13 millions de dollars.

Rezko, dont il est dit dans la plainte de Sirazi qu’il est très ami avec Auchi, a cédé en toute discrétion pour 131 millions de dollars ses parts au groupe luxembourgeois pour tenter d’échapper à son principal créancier en mettant en place un schéma frauduleux extrêmement complexe, au centre du procès qui a duré toute une semaine.

La sentence du jury fédéral (il lui a fallu deux heures et demi de délibération) est tombée en début de semaine: 12,9 millions de dollars en dommages-intérêts compensatoires à verser à Sirazi contre GMH, et son président Nadhmi Auchi, indique le site chicagobusiness.com. S’ajoutent à la première addition 5 millions USD de dommages et intérêts «punitifs» chacun contre GMH et Auchi, ce qui porte le montant de l’amende à un total à 22,9 millions de dollars. Ils ont la possibilité de faire appel du jugement.

En mai dernier, le site chicago.curbed.com annonçait que le projet immobilier connu sous le nom de Riverside Park à Chicago allait être relancé par GMH avec le développeur immobilier Related Midwest, après plus de 10 ans d’hibernation.

Toutefois, cette condamnation du groupe luxembourgeois et de son président pourrait compromettre les plans, note le site chicagobusiness.com.