POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Négociations exclusives

Gerard Lopez aux portes du club de Lille



Cosigné par le club et l’homme d’affaires, le communiqué annonçant le processus de rachat augure d’une fin positive. (Photo: archives paperJam)

Cosigné par le club et l’homme d’affaires, le communiqué annonçant le processus de rachat augure d’une fin positive. (Photo: archives paperJam)

L’homme d’affaires est entré en négociations exclusives avec le président du club de football de Lille pour une reprise qui s’annonce plus prometteuse que celle de l’OM.

Pour négocier heureux, négocions cachés! L’annonce, dimanche, de la tenue de négociations exclusives entre Gerard Lopez et le président du club de football de Lille, Michel Seydoux, a pour le moins créé la surprise dans les milieux du sport et des affaires.

Selon un communiqué diffusé par le Losc, les contacts entre les deux parties ont commencé il y a un an, lorsque l’homme d’affaires luxembourgeois et ses équipes ont examiné différentes options d’achat au sein de la ligue 1 en France.

«Des discussions sont engagées depuis plusieurs mois. Nous sommes heureux d’entrer en négociations exclusives avec Gerard Lopez, qui a le profil idéal pour me succéder au Losc», a déclaré Michel Seydoux, président actuel du club et producteur de cinéma. Le communiqué diffusé par le club traduit une entente sur la vision pour l’avenir de ce qui est aussi une entreprise et un esprit constructif depuis le début des discussions. 

«Michel Seydoux a montré durant ces derniers mois un grand professionnalisme et un sens de la confidentialité exemplaire, sans jamais s’écarter de sa ligne conductrice qui est de tout mettre en œuvre pour que le club gagne de nouveaux titres», déclare Gerard Lopez, président au Luxembourg du Fola d’Esch-sur-Alzette.

Le contre-exemple marseillais

Trois fois champion de France (1946, 1954 et 2011) et détenteur de six coupes de France (1946, 1947, 1948, 1953, 1955 et 2011), le Losc offre un potentiel intéressant avec son nouveau stade ou encore un centre de formation de référence, ainsi que des supporters fidèles. Reste à lui donner une dimension européenne. «À nous de créer une vraie exposition internationale», a confié une source proche de Gerard Lopez à nos confrères de BFM TV.

Michel Seydoux évoque quant à lui un processus de succession qui pourrait se conclure dans les deux prochains mois, selon BFM TV, qui cite une source proche du dossier.

L’effet de surprise passé, cette annonce montre que la discrétion demeure un facteur déterminant dans les affaires, à l’inverse de la tentative de reprise du club de Marseille par Gerard Lopez.

Son nom ayant été évoqué dans la presse durant l’été, l’homme d’affaires luxembourgeois avait dit regretter les rumeurs indiquant que l’accord avec la propriétaire de l’OM, Margarita Louis-Dreyfus, était proche.

«Un peu triste» au lendemain de la conclusion d’un accord entre cette dernière avec l’Américain Frank McCourt, Gerard Lopez n’en était donc pas moins déterminé à développer un projet en ligue 1, à 1.000 kilomètres de là. La voie vers la métropole lilloise semble être donc plus dégagée que celle menant vers la cité phocéenne.