POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Partenariat économique

«Gagner le Henan, c’est gagner la Chine»



csm_la_0466_2fc9b00e64.jpg

Jeannot Erpelding accueillait lundi le vice-gouverneur de la province du Henan, Shu Qing. (Photo: Chambre de Commerce)

Afin d’avoir «une base concrète» dans la province du Henan, en Chine, la Chambre de commerce signait ce lundi un Memorandum of Understanding avec la compagnie chinoise HNCA. Une mission économique est prévue pour le mois de septembre.

C’est par le biais de la compagnie de développement étatique Henan Civil Aviation Development and Investment Company que la Chambre de commerce luxembourgeoise veut ouvrir le marché de la province chinoise aux entreprises luxembourgeoises, et vice versa. La coopération bilatérale entre la HNCA et la Chambre de commerce «prévoit entre autres des séminaires économiques, des rencontres format ‘matchmaking’ bisannuelles et autres événements économiques», écrit la Chambre de commerce sur son site internet, à l’issue d’une visite du vice-gouverneur du Henan au Luxembourg en début de semaine.

La province chinoise représente aux yeux du directeur des Affaires internationales de la Chambre de commerce, Jeannot Erpelding, «une province très ouverte». Les représentants des entreprises luxembourgeoises s’escomptent d’éventuels partenariats avec des entreprises du Henan.

Une nouvelle route de la soie

Dans un premier temps, la Chambre de commerce organisera une mission économique à Hong Kong, Shanghai et Zhengzhou, dans le Henan, du 11 au 15 septembre, à laquelle participeront 36 entreprises. La délégation luxembourgeoise visitera ainsi la plateforme de fret aérien de Zhengzhou, la «Yutong Bus Company», et la «Henan Free Trade Zone», l’unique zone franche dédiée au commerce électronique transfrontalier établie par le gouvernement central chinois.

La mission économique est intitulée «Luxembourg Belt and Road Mission», en allusion à l’initiative «One Belt, One Road», lancée par le président chinois Xi Jinping et destinée à relancer la dynamique autour de l'ancienne route de la soie. Dans ce contexte, le Premier ministre, Xavier Bettel, avait obtenu le soutien de Xi Jinping lors de sa visite en Chine au mois de juin, pour créer une «route de la soie aérienne entre Zhengzhou et Luxembourg».

Un premier coup d’œil

L’établissement d’un «réseau logistique multimodal» pourrait, selon la Chambre de commerce, «servir de base et de pont aérien pour de futurs commerces et investissements entre Zhengzhou et Luxembourg». Outre Cargolux, Jeannot Erpelding évoque, dans ce contexte, les CFL, qui souhaitent une liaison de fret ferroviaire entre Luxembourg et la Chine.

En ce qui concerne d’éventuels futurs partenariats concrets entre des entreprises du Henan et des entreprises luxembourgeoises, le directeur des Affaires internationales de la Chambre de commerce reste encore prudent: lors de la mission en septembre, la grande majorité des entreprises vont tout d’abord «aller jeter un premier coup d’œil».