POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Info Paperjam

Future Fund: un premier pied dans la cybersecurity



paladin_-_alex_o_cinneide.jpg

L’Irlandais Alex O'Cinneide est l’un des gérants du fonds luxembourgeois de Paladin spécialisé dans la cybersécurité. (Photo: IISD.ca)

Le fonds destiné à attirer les sociétés innovantes au Grand-Duché a bouclé son premier dossier d’investissement, en injectant 20 millions d'euros dans Paladin European Cyber Fund, fraîchement établi au Luxembourg.

On l’espérait pour l’été 2015… avec peut-être un peu trop d’optimisme. Il aura finalement fallu attendre février 2016 pour connaître le premier investissement consenti par le Luxembourg Future Fund, cette initiative commune de la SNCI et du Fonds européen d’investissement, visant à soutenir les PME innovantes.

And the winner is… le fonds Paladin European Cyber Fund, qui, comme son nom l’indique, est actif dans le domaine pointu de la cybersécurité. Il vient de recevoir une enveloppe de 20 millions d’euros. «Il s’agit d’un investissement considérable», commente le ministre de l’Économie Étienne Schneider, interrogé par Paperjam.lu. «L’activité de ce fonds à Luxembourg attirera certainement encore d’autres co-investisseurs au Grand-Duché», espère-t-il.

Il s’agit d’un investissement considérable.

Étienne Schneider, ministre de l'Économie

Paladin European Cyber Fund a été établi en juillet dernier en tant que société en commandite spéciale, et agréé en tant que fonds d’investissement spécialisé par la CSSF en août. L’associé commandité est Paladin European Cyber Holdings, constitué quelques mois plus tôt, rattaché au fonds de private equity américain Paladin Capital Group, basé à Washington, fort d’un portefeuille d’actifs de plus d’un milliard de dollars.

ICT et fintech dans le viseur

Paladin Capital Group avait annoncé, en décembre dernier, son développement sur le Vieux Continent dans ce domaine de la cybersécurité, un secteur dans lequel il se présente comme un investisseur majeur.

Le fondateur du groupe, l’Américain Michael R. Steed, 67 ans, fait partie des quatre gérants de Paladin European Cyber Holdings. À ses côtés, l’Irlandais Alex O'Cinneide, nommé par le groupe managing director et head of Europe. M. O'Cinneide est également senior advisor auprès de Kleinwort Benson Bank à Londres et avait été, entre 2006 et 2013, head of investments de Masdar, le fonds souverain d’Abu Dhabi dédié au projet de «ville verte» en cours de construction dans l’Émirat.

La gérance de Paladin European Cyber Holdings est complétée par Paul Cornet et Bas Schreuders.

«Plusieurs dossiers dans différents domaines, mais notamment l’ICT et les fintech, sont en phase d’analyse en vue d’une négociation pour une prise de participation», indique par ailleurs Étienne Schneider à Paperjam.lu.

150 millions d’euros pour le Future Fund

Rappelons que le Luxembourg Future Fund (LFF), opérationnel depuis le printemps 2015 et nanti d’un montant global de 150 millions d’euros, est subdivisé en trois sous-fonds: 90 millions d’euros pour le volet «co-investissement», 10 millions pour le volet «Business Angels & Family Offices co-investissements» et 50 millions pour les fonds de fonds capital-risque. C’est dans ce dernier cadre que s’inscrit l’engagement de 20 millions d’euros dans Paladin.

LFF répond au triple objectif de diversifier l’économie nationale en attirant les jeunes pousses en phase d’amorçage ou de croissance, ou bien des activités contribuant à l’innovation; de contribuer à attirer vers le Grand-Duché de nouvelles activités entrepreneuriales et, enfin, de développer indirectement l’écosystème luxembourgeois en capital‐risque.