PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Banques

Fusion entérinée entre la Bil et KBL Switzerland



Pour Hugues Delcourt, CEO de la Bil, la Suisse est un marché stratégique en banque privée. (Photo: Sven Becker / Archives)

Pour Hugues Delcourt, CEO de la Bil, la Suisse est un marché stratégique en banque privée. (Photo: Sven Becker / Archives)

Bil Suisse a obtenu le feu vert des autorités de surveillance pour la reprise de KBL Switzerland. Sur le terrain, la fusion opérationnelle des deux entités devrait se faire avant la fin de l’année.

La fusion entre Bil Suisse et KBL Switzerland est désormais officielle. L’opération avait été signée le 19 janvier 2015 entre les deux banques, toutes deux contrôlées par le holding de la famille royale qatarie Precision Capital. Aujourd’hui, les protagonistes ont reçu l’approbation des autorités de surveillance concernées.

Le groupe bancaire Bil doit donc maintenant procéder à la fusion des deux entités. Il annonce, via communiqué, qu’il espère qu’elle pourra être opérationnelle avant la fin de l’année. Le CEO de la nouvelle société sera Thierry de Loriol.

En début d’année, KBL epb et la Banque internationale à Luxembourg avaient procédé à une double opération. Une en Suisse, une autre en Belgique avec la reprise par la filiale de KBL, Puilaetco Dewaay, de Bil Belgique.

En Suisse, l’intégration de la filiale de KBL permet à la Bil de se renforcer de le secteur de banque privée. Dans ce segment, la Suisse, où elle est active depuis plus de 30 ans, est déjà son second marché après le Luxembourg. Elle pourra désormais ajouter une implantation à Lugano à son réseau.

De son côté, KBL epb n’avait pas la masse critique qu’elle recherche pour chacune de ses filiales à l’étranger et n’espérait pas l’obtenir.