PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS

Nomination

Françoise Thoma confirmée pour la BCEE



francoisethoma_bcee.jpg

La BCEE compte officiellement une nouvelle directrice en la personne de Françoise Thoma, pressentie depuis quelques semaines à ce poste. Elle prendra ses fonctions le 1er juin.

Sa candidature avait été adressée à la Banque centrale européenne, comme le veut désormais la réglementation pour les banques d’importance systémique. Le gouvernement vient de confirmer ce vendredi son choix pour Françoise Thoma au poste de directeur général de la Banque et Caisse d’Épargne de l’État.

Réuni en conseil ce vendredi, l’exécutif a validé la nomination de celle qui succède, à 47 ans, à Jean-Claude Finck. Son mandat débutera le 1er juin.

Juriste de formation, Françoise Thoma connaît parfaitement les rouages de la Spuerkeess pour y être employée depuis 1999. Membre du comité de direction depuis 2009, elle était d'abord devenue secrétaire générale de la firme en 2004. Elle a également occupé pendant les 15 années légales un siège au Conseil d'État, entre 2000 et 2015 (elle en fut même vice-présidente entre janvier et octobre 2015) avant d'être remplacé par Marc Colas.

Je n’ai jamais eu l’impression d’être traitée différemment du fait d’être une femme.

Françoise Thoma, BCEE

«La présence de femmes aux postes décisionnels est avant tout une affaire d’implication personnelle et de volonté. Mais aussi de confiance en soi. D’ailleurs, la coopération entre les hommes et les femmes est très bonne si on ne focalise pas sur ces questions. Pour ma part, je n’ai jamais eu l’impression d’être traitée différemment du fait d’être une femme», déclarait Françoise Thoma, interviewée en 2007 pour l’édition magazine de Paperjam.

On ne peut pas faire ce métier si on n’aime pas les relations humaines.

Françoise Thoma, BCEE

Membre du comité de direction de la banque depuis 2009, Françoise Thoma chapeautait l’ensemble de aspects liés à la gestion du personnel. «Il me semble clair que l’on ne peut pas faire ce métier si on n’aime pas les relations humaines», indiquait-elle à ce sujet lors d'une interview menée en 2011 pour faire connaître sa manière de gérer ces questions au sein de la banque.

Basée sur les compétences et la connaissance de l’entreprise, la nomination de Françoise Thoma – étiquetée CSV -, envoie aussi un signal positif sur la Place en faveur des femmes et de leur représentation à la tête d’institutions.

Elle rejoint ainsi Véronique de la Bachelerie (SGBT), Marie-Hélène Massard (Axa), Alberta Brusi (Citi), Lihong Zhou (Bank of China) ou encore Colette Dierick, future CEO d’ING Luxembourg, dans le cercle des dirigeantes de grandes institutions.