PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Statistiques

Fonds alternatifs: Luxembourg perd du terrain



La Place luxembourgeoise, portée par l’Alfi, garde, de loin, la mainmise sur l’ensemble du marché des fonds, mais peine à imposer ce leadership sur le segment alternatif. (Photo: Marion Dessard / archives Paperjam)

La Place luxembourgeoise, portée par l’Alfi, garde, de loin, la mainmise sur l’ensemble du marché des fonds, mais peine à imposer ce leadership sur le segment alternatif. (Photo: Marion Dessard / archives Paperjam)

Les dernières données publiées par Efama montrent que le Luxembourg perd du terrain en matière de domiciliation de fonds alternatifs. La concurrence est rude.

Première Place européenne en matière de fonds d’investissement «toutes catégories», le Luxembourg n’en est pas, pour autant, à l’abri de la pression des places concurrentes. Selon les dernières données publiées par Efama, l’association européenne de l’industrie de la gestion d’actifs, la part de marché du Luxembourg, au 30 septembre 2016, n’est plus «que» de 26,4%, alors qu’elle atteignait 27,9% au 31 décembre 2015. Mais cette tendance au tassement se retrouve également en Irlande (14,2% contre 14,7% un an plus tôt), en Allemagne (13,4% contre 13,8%) ou encore en France (12,6% contre 13,7%), les autres principales Places.

Si, en matière de fonds Ucits, le Luxembourg est toujours très loin devant, avec une part de marché de 36,6%; soit plus du double que celle de son poursuivant immédiat, l’Irlande (17,4%), il n’en est rien en matière de fonds alternatifs, un domaine pour lequel le pays ambitionne d’être aussi un des acteurs de référence.

39% de fonds alternatifs

Ce n’est pas encore le cas, et le Grand-Duché tombe même du podium, avec une part de marché de 10,7% (elle était de 12,6% un an plus tôt), devancé désormais par l’Allemagne (28,5%), les Pays-Bas (14,1%) et la France (17,8%).

Sur l’ensemble du marché, le poids des fonds alternatifs est d’un peu plus de 39%, soit un peu plus de 5.300 milliards d’euros, contre 8.300 milliards pour les fonds Ucits.

MISE A JOUR  DU 20/12 à 16h30: la comparaison entre les années 2015 et 2016 est rendue difficile par un changement de collecte des informations en provenance des Pays-Bas. Depuis 2016, les actifs en provenant des fonds de pension sont inclus dans le calcul des fonds alternatifs, ce qui n'était pas le cas précédemment. Ce qui explique pourquoi la part de marché des Pays-Bas bondit de 0,8% à 14,1%...