POLITIQUE & INSTITUTIONS

Circulation ferroviaire vers Athus

Faute d’homologation, les trains ne circuleront plus



train-1054874_960_720.jpg

À compter du mercredi 17 février et «jusqu'à nouvel ordre», les usagers de la ligne 70 devront prendre l'habitude de prendre le bus au lieu du train pour leurs trajets, du lundi au samedi. (Licence C.C.)

À compter de mercredi, les usagers de la ligne vers Rodange connaîtront de fortes perturbations sur leurs trajets. Se rendre à Virton ou Arlon sera d’autant plus compliqué que des matériels seront purement et simplement supprimés.

Faute d’homologation en Belgique, les trains circulant entre Rodange et Athus ne circuleront tout simplement plus. Telle est la conséquence concrète pour les passagers de la modernisation du système de contrôle des trains de la part des CFL. À compter de mercredi, ceux-ci verront le nombre de rames sur la ligne vers Rodange fortement limité, les CFL prévoyant un impact sur «la majorité des trains à Rodange» et la totalité entre Rodange et Athus, dans les deux sens. Les rames supprimées seront remplacées par des autobus, du lundi au samedi, «jusqu’à nouvel ordre», selon les CFL.

«Nous avons modernisé notre matériel pour adopter le système ETCS (European Train Control System, ndlr), mais le problème tient dans le fait que nous devons attendre l’homologation de la part des autorités belges pour pouvoir traverser la frontière, indique un porte-parole des CFL, contacté par Paperjam.lu. Cela devrait durer un certain temps, sans que l’on puisse le préciser alors que la demande a déjà été déposée.» Destiné à permettre un passage plus rapide des frontières, c’est ce système ETCS qui bloquera à compter de mercredi la circulation entre le Luxembourg et la Belgique, via Rodange.

Blocage des TER au 1er janvier 2020?

Bien que les balises nécessaires au fonctionnement du dispositif recommandé par les autorités européennes soient présentes depuis décembre 2014 au Grand-Duché, l’ensemble des rames n’en était pas encore totalement équipé jusqu’à peu. Ou du moins, n’avait pas encore reçu la validation des instances de contrôle de nos voisins. Les rames fonctionnaient jusqu’à présent avec l’ancien système de contrôle en vigueur au Luxembourg et en Belgique. Selon les CFL, aucune autre perturbation de ce type n’est prévue au cours de l’année. Du moins, «selon les informations dont nous disposons à ce jour».

Selon la législation née de l’accident de Zoufftgen, l’ensemble des opérateurs ferroviaires actifs au Grand-Duché devront avoir équipé leur matériel d’un système ETCS, d’ici au 1er janvier 2020. Un délai qui risque de poser problème pour la SNCF, dont les TER ne sont pas encore équipés. Outre la facture de 28 millions d’euros nécessaires pour installer le dispositif sur 25 rames, le problème tient là aussi dans les délais d’homologation qui s’étaleraient au-delà de la date butoir fixée par les CFL. Si aucun accord n’est trouvé d’ici là, la même logique que celle appliquée entre Rodange et Athus devrait entrer en vigueur. Mais à une tout autre échelle, puisque concernant quelque 30.000 frontaliers français.