COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Personal development

Être mère de famille et femme active



53b27b00ba8ad_big_2.jpg

(Illustration: Maison Moderne Studio)

À l’aube de ses 40 ans, cette mère de famille de quatre enfants est aussi chef de l’entreprise La Fée Sucrée. «À force de travail, de conviction et d’acharnement, tous les rêves finissent par se concrétiser.» Il y a quelques années, Marie Mistral réalise son premier gâteau américain pour la fête des écoles de ses enfants. Le succès est tel que trois mois plus tard, à la fin de l’année 2012, elle ouvre son premier magasin au Grand-Duché. Aujourd’hui, La Fée Sucrée a décidé de tenter l’aventure au centre-ville de Luxembourg, où elle espère ouvrir sa prochaine boutique, la première étant désormais fermée.

«Ma vie est jalonnée de belles rencontres. Il y a une part de chance, mais surtout de mérite. Je souhaite me lancer dans l’industrialisation d’une nouvelle marque déposée de biscuits et petits gâteaux au concept innovant: les Crazy Crackers.»

À la maison comme au travail, pour s’y retrouver, un agenda s’impose. Car gérer une grande famille demande autant d’organisation que dans les affaires. «Mes journées débutent à 6h et se finissent, généralement, vers 1h. Autant dire que je n’ai plus beaucoup de moments pour moi, mais qu’importe! Je suis une femme comblée.»

Entre 12h et 14h, Marie retrouve ses enfants pour manger. Le soir, elle assure le dîner et le coucher, sans oublier les devoirs et les corvées ménagères. Après quoi, il lui arrive de faire ses tâches administratives ou de mettre au point de nouvelles recettes. Des journées jalonnées de coups de fils et de petits bonheurs, passées sur les routes et dans ses cuisines. «Je suis également partenaire d’agences d’event et d’agences du spectacle, ce qui me permet d’orienter mes produits vers une clientèle d’élite, de prestigieuses entreprises et personnalités connues. Je suis toujours en train de courir: je vis à cent à l’heure!»

Pour y parvenir, il n’existe pas de recette miracle. Des remises en question, de l’envie, de l’audace et du sérieux. «J’ai débuté avec un rouleau à pâtisserie, seule chez moi. Au fil du temps, j’ai gagné la confiance de mes clients puis de mes fournisseurs. J’ai relevé les challenges qui se présentaient à moi. Évidemment, j’ai aussi essuyé quelques ratés, mais c’est comme cela qu’on se construit et qu’on avance.»

Âgés de 12, 11, 10 et 9 ans, ses enfants sont le moteur de cette réussite, dont ils assument la cadence. «J’ai la chance d’avoir des enfants très compréhensifs. Ils savent que mon travail est essentiel pour assurer notre quotidien et que c’est important pour moi de réussir. J’y arrive grâce à leur soutien. Cela n’empêche qu’ils resteront toujours ma priorité et ils en ont bien conscience. C’est pour cela que tout fonctionne! Je suis présente à chaque événement important.»