POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Négociations de coalition

Étienne Schneider veut rester au gouvernement



2017_07_13_interview_e_schneider-11.jpg

«Je suis vice-Premier ministre de ce gouvernement et j’aimerais rester vice-Premier ministre dans le prochain gouvernement», a déclaré Étienne Schneider à la presse. (Photo: Maison moderne / archives)

L’actuel ministre de l’Économie a fait savoir mercredi matin, à l’entrée de la réunion plénière des négociations de coalition, qu’il souhaitait rester vice-Premier ministre dans le prochain gouvernement et qu’une place de commissaire européen ne l’intéressait pas.

Si les portefeuilles ministériels n’ont pas encore été distribués, les ambitions de certains sont déjà clairement affirmées. Étienne Schneider a fait savoir que les siennes étaient au gouvernement. Et qu’elles concernaient la fonction de vice-Premier ministre.

À l’entrée de la dernière réunion plénière des négociations de coalition, le ministre de l’Économie a en effet communiqué à la presse ce désir. «Je suis vice-Premier ministre de ce gouvernement et j’aimerais rester vice-Premier ministre dans le prochain gouvernement», a-t-il déclaré. Il a par là même démenti les rumeurs qui le voyaient briguer un mandat de commissaire européen.

L’actuel ministre du Travail, Nicolas Schmit, avait pour sa part indiqué la semaine dernière qu’il ne ferait pas partie du nouveau gouvernement, car il désirait devenir le prochain commissaire européen du Luxembourg.