POLITIQUE & INSTITUTIONS

Démocratie

Étienne Schneider pour le droit de vote pour tous



schneider.jpg

Selon le ministre, il faut aller au-delà des sujets qui intéressent les seuls Luxembourgeois de souche. (Photo : archives paperJam)

Le ministre de l'Économie et du Commerce extérieur estime dans une interview au Wort que le droit de vote pourrait être accordé à tous les résidents d'ici à 2019.

Voilà de quoi faire bouger les lignes à moins de 18 mois des élections législatives de 2014. Étienne Schneider, ministre LSAP de l'Économie et du Commerce extérieur, se déclare favorable aux droit de vote des étrangers d'ici 2019. 

« Je suis convaincu que tous ceux qui vivent, travaillent, ont des enfants, et qui contribuent à travers leurs impôts, doivent avoir le droit de décider de la politique d'un pays, de participer au processus décisionnel. Cela me semble logique ! Et ça aiderait à mener une politique plus ouverte et certainement plus en adéquation avec la réalité », indique-t-il dans une interview au Wort. Il avait déjà évoqué le sujet ce week-end sur RTL Télé Lëtzebuerg.

Deux ou trois ans de résidence

Selon le ministre, il faut aller au-delà des sujets qui intéressent les seuls Luxembourgeois de souche. Deux ou trois ans de résidence seraient à ses yeux suffisants pour acquérir le droit de vote.

En revanche, il serait difficile, selon lui, d'instaurer ces règles dès les prochaines élections législatives. « Je n'ai rien contre ! Mais, je suis assez réaliste pour savoir que ce ne serait pas possible. »

« Un projet de loi allant dans ce sens, et cela a été le cas pour l'attribution du droit de vote aux étrangers aux élections communales, mènerait à beaucoup de discussions », précise-t-il. 

Étienne Schneider indique néanmoins que les frontaliers seraient exclus d'un tel processus qui ne s'appliquerait qu'aux résidents.