PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Assurances

Assurance-vie

Ergo restructure en Belgique et au Luxembourg



Ergo Luxembourg réduira la voilure au niveau commercial. (Photo: Ergo/facebook)

Ergo Luxembourg réduira la voilure au niveau commercial. (Photo: Ergo/facebook)

Spécialisé dans l’assurance-vie, Ergo réduira fortement la taille de ses activités en Belgique et au Luxembourg. Environ deux emplois sur trois seront supprimés au niveau des fonctions commerciales.

L’assureur Ergo restructure ses activités en Belgique et au Luxembourg. La filiale de l’allemand Munich Re parle d’un «plan stratégique qui pourrait avoir des répercussions sur près de 200 employés – sur 346, ndlr - ainsi que sur l’organisation commerciale d’Ergo en Belgique et au Luxembourg, qu’Ergo a l’intention de fermer.»

En clair, Ergo poursuivra les services aux clients existants, mais arrêtera la vente de nouvelles polices d’assurance. Elle continuera donc en mode run-off pour assurer les activités en cours. La vente des nouvelles polices ne s’arrêtera pas directement, la direction basée à Bruxelles se donne actuellement un délai de six mois pour cesser la production.

Taux d’intérêt trop faibles

«Le contexte économique difficile lié aux faibles taux d’intérêt ainsi que son impact sur la rentabilité des produits d’assurance affectent tout particulièrement Ergo en Belgique et au Luxembourg, étant donné sa focalisation principale sur les polices d’assurance-vie et son échelle plus modeste sur le marché», explique l’assureur dans un communiqué.

Focalisé sur l’assurance-vie et l’épargne-pension, il observe que la faiblesse actuelle des taux d’intérêt ne permet plus d’assurer la rentabilité de cette activité. Or, ces taux, liés à la politique de la banque centrale européenne, ne devraient pas remonter avant, au plus tôt, l’année 2018. En interne, on cite aussi le poids des nouvelles réglementations qui pèsent en coûts de consultance.

Ergo est entré au Luxembourg en janvier 1997. La succursale emploie 5 personnes au niveau du back-office et plus de 50 en front office. C’est parmi cette catégorie que les pertes d’emplois seront concentrées. Mais le nombre n’a pas encore été défini pour le pays.