POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Troisième réunion de médiation

Épilogue à venir dans le conflit autour de l’Ana



La troisième réunion de médiation organisée ce mardi pour régler le conflit qui oppose les fonctionnaires de l’Administration de la navigation aérienne (Ana) à leur ministère de tutelle a abouti à la mise sur pied d’un «texte définitif». Reste à l’entériner officiellement.

Débuté officiellement en septembre 2016 suite à la volonté de François Bausch (Déi Gréng) de réorganiser le fonctionnement du Findel, le conflit qui oppose depuis plus d’un an les fonctionnaires de l’Ana au ministère du Développement durable et des Infrastructures (MDDI) est en passe de toucher à sa fin. Trois mois après avoir trouvé un compromis qualifié de «meilleure solution possible», les deux parties se sont retrouvées pour la troisième fois, mardi, dans le cadre de la médiation déclenchée en avril dernier.

«Le médiateur va nous envoyer dans les prochains jours le texte définitif que nous n’aurons plus qu’à signer, nous en avons fini», assure mardi matin François Bausch à la sortie de la réunion dirigée par Jean-Claude Wiwinius, président de la Cour supérieure de justice. «Nous avons même conclu un accord sur l’organigramme», se réjouit le ministre, en référence à la réunion houleuse qui s’est déroulée mi-septembre, lors de l’annonce aux fonctionnaires du départ de John Santurbano, suite à la découverte par les syndicats d’un mail interne au MDDI faisant état d’une réorganisation au sein de l’administration, sans consultation avec les principaux intéressés.

Des «progrès de communication» salués

Interrogé à la sortie de la réunion de médiation, Roland Reiser, président de la représentation du personnel (RPAA), s’est montré nettement moins enthousiaste que son ministre de tutelle sur cette question, se contentant d’indiquer que «cette question n’est pas encore réglée à 100%». Sur le reste du texte, qui doit encore être rédigé par le président de la Cour supérieure de justice, le consensus semble prévaloir, même si le syndicaliste assure «rester vigilant tant que nous n’avons pas le texte définitif sous les yeux et que tout sera conforme à ce qui a été dit».

Dans les faits, le texte doit acter la nouvelle répartition des rôles dans la gestion de l’aérodrome où le lead est occupé par Lux-Airport, comme validé lors du dernier Conseil de gouvernement. L’Ana, pour sa part, bénéficiera d’une délégation de responsabilités pour tout ce qui est en rapport avec la piste, les taxiways et les alentours immédiats. «Et cela sera inscrit dans la loi, ce qui est très important», précise Roland Reiser, qui salue au passage les progrès de communication accomplis ces derniers mois, notamment liés à la présence du ministre aux différentes réunions de conciliation. Sous-entendu la reprise en main du dossier par François Bausch – poussé par le Premier ministre – après plusieurs mois de blocage entre représentants de l’Ana et hauts fonctionnaires du MDDI…