PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

European Capital Partners

Entrepreneurs locaux en fonds



leon_kirch_ecp_launch_event1.jpg

Léon Kirch est le chief investment officer de la nouvelle structure. (Photo: ECP)

European Capital Partners (ECP) a officiellement lancé ses activités. Société d’asset management résolument luxembourgeoise fondée par des entrepreneurs de la Place, ECP propose une stratégie d’actions européennes et de «value investing» sous forme d’un fonds Ucits.

Un nouvel acteur local dans les fonds et dans l'investissement, sciemment tourné vers une stratégie européenne estampillée made in Luxembourg: European Capital Partners vient de faire sa première sortie publique, pour exposer sa stratégie sous forme d’un fonds Ucits.

European Capital Partners (ECP) se définit comme une société d’asset management «résolument luxembourgeoise et d’ailleurs fondée par des entrepreneurs de la Place». On retrouve dans ses cofondateurs des entrepreneurs du cru, tels que Knut Reinertz et Patrick Hansen. La structure est chapeautée par Léon Kirch, en tant que chief investment officer.

La valeur entrepreneuriale pour étalon

«ECP est fondée sur l’expertise de ses associés dans le domaine des actifs financiers cotés et non cotés. La société bénéficie d’une structure solide suite à l’obtention des licences et autorisations règlementaires nécessaires», précise le communiqué officiel.

Pour l’événement inaugural, face à une bonne centaine d’experts et invités du monde de l’entreprise et de la place financière, Patrick Hansen, dans sa fonction de président du conseil d’administration d’ECP, a souligné «les opportunités que la Place offre au vrai entrepreneuriat».

Les fondateurs d’ECP se disent d’ailleurs convaincus «de pouvoir offrir une vraie valeur ajoutée à leurs clients avec une gestion basée sur l''entrepreneurial value investing'».

Cette gestion veut que chaque opportunité d’investissement soit analysée de la même façon qu’un entrepreneur le ferait s’il voulait reprendre une société par exemple.

Un horizon à quatre ou cinq ans

Stratégiquement, ECP investit uniquement dans des sociétés présentant une décote d’au moins 40% par rapport à leur valeur intrinsèque. Cette «marge de sécurité» se fonde, rappellent les entrepreneurs fondateurs, sur les principes formulés pendant les années 1930 par le père du «value investing», Benjamin Graham, dont le «lead portfolio manager» Léon Kirch (ex-Nordea, Banque de Luxembourg ou European Value Partners) est un disciple.

ECP adopte un horizon d’investissement de quatre à cinq ans, une gestion active et des portefeuilles concentrés «pour saisir les opportunités d’investissement là où elles se trouvent».

Une place décisive

«Le Luxembourg dispose des compétences pour monter dans la chaîne des valeurs. On peut sortir de la position de back-office et se positionner comme Place pour la prise de décision dans l’investissement», souligne Patrick Hansen.

Léon Kirch, pour sa part, souligne les compétences d’une équipe et d’un savoir-faire rôdés dans «les domaines du capital-investissement et des titres de placement négociables». Léon Kirch a d’ailleurs su convaincre une partie de son ancienne équipe de se joindre à l’aventure ECP.

European Capital Partners a donc lancé ses premières stratégies d’investissement basées sur l'«entrepreneurial value investing» sous format Ucits, avec un focus particulier sur les actions européennes.