POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Partenariat avec Cargolux

Emirates SkyCargo pose ses valises au Findel



emirates3.jpg

Emirates SkyCargo atterrira une fois par semaine au Findel, tous les lundis, dans une première étape, en application de l’accord stratégique signé avec Cargolux. (Photo: Sébastien Goossens)

Un mois après la signature d’un accord entre Cargolux et la compagnie émiratie, le premier Boeing estampillé aux couleurs de la société du Golfe a atterri lundi à l’aéroport luxembourgeois. La concrétisation d’une alliance voulue comme «unique et novatrice».

Il n’aura fallu que quelques semaines pour que l’accord signé début mai à Munich entre Cargolux et Emirates SkyCargo ne se concrétise. Lundi, le premier Boeing 777 estampillé aux couleurs de la compagnie émiratie s’est posé pour la première fois au Findel, en provenance d’Amsterdam, inaugurant une connexion qui sera desservie une fois par semaine. Du moins dans un premier temps.

Présentée en mai dernier par Richard Forson, CEO de Cargolux, comme solution «unique et novatrice» qui va «bénéficier aux deux parties», cette alliance stratégique doit permettre la mise en place d’un nouveau modèle dans un marché du fret en pleine recomposition. Car si les effets les plus visibles depuis le Luxembourg tiennent dans l’arrivée de Boeings de l’une des principales compagnies aériennes mondiales, cela se traduit aussi et surtout par l’accès de Cargolux au hub de Dubaï, porte d’accès incontournable aux marchés du Moyen-Orient, d’Afrique de l’Est et du sous-continent indien. Autant de nouvelles destinations que Cargolux n’était pas en mesure, seule, d’atteindre.

1 / 5

2 / 5

3 / 5

4 / 5

5 / 5

Dans les faits, l’accord prévoit que les deux compagnies partagent leurs infrastructures, ce qui signifie un accès direct à 155 destinations réparties dans 83 pays. Soit l’offre la plus étendue à ce jour dans le domaine du fret aérien. Selon Chris A. Nielsen, vice-président Ventes de Cargolux, cité par «Le Quotidien», les marchandises transportées entre le hub luxembourgeois et son homologue émirati seront aussi bien «des produits pharmaceutiques que des voitures allant d’ici vers Dubaï, ou du cargo normal». Une stratégie identique, donc, à celle voulue pour le terminal multimodal de Bettembourg, qui sera chargé de concentrer des marchandises produites dans toute l’Europe pour les expédier à l’international depuis le Luxembourg.

Selon Johan Vanneste, CEO de Lux-Airport cité par nos confrères, l’arrivée d’Emirates SkyCargo devrait permettre «une forte croissance du fret dans les prochains mois et dans les prochaines années». Selon les derniers chiffres de la société privée en charge de la gestion de l’aéroport, quelque 286.000 tonnes de marchandises ont transité par le Findel sur les quatre premiers mois de 2017, soit une progression de 16,4% sur un an. Outre la reprise de l’activité fret au niveau mondial, l’une des explications tient notamment dans le transfert de l’activité de Qatar Cargo de Liège au Findel, puisque la compagnie qatarienne effectue «entre 16 et 18 rotations hebdomadaires» au Findel, selon les données dévoilées en janvier dernier par Laurent Jossart, executive vice president LuxairCargo.