POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

e-mmobilier ;-)

e-mmobilier ;-)



Paperjam

Une rubrique de l'Observatoire des Nouveaux Médias (New Media Group)

Peu de secteurs échappent aujourd'hui à l'appel des sirènes du net. Dans le dernier numéro de paperJam, nous vous proposions un tour d'horizon des offres en matière d'assurances en ligne. Nous aborderons, ce mois-ci, un secteur qui bien que très "traditionnel' affirme de plus en plus sa présence sur le réseau: l'immobilier. Cette tendance répond aux pressions du marché. Une étude BNP-Paribas révèle en effet que 76% des internautes américains entendent faire appel au média au cours d'une transaction immobilière, et ce dans les deux années à venir. Comme à l'accoutumée, il ne serait pas étonnant de voir ce mouvement s'imposer en Europe. C'est dans ce contexte que nous avons décidé de nous pencher sur ce phénomène et de vous proposer un aperçu ? il serait prétentieux de se vouloir exhaustif ? des offres émergentes dans ce secteur au Luxembourg.

Lorsque l'on a vécu la course aux petites annonces, les standards encombrés des agences, les difficultés à interprèter une annonce de trois lignes dans un journal papier ou sur la devanture d'une agence, il est tentant de pouvoir faire son choix sur Internet, d'obtenir un maximum d'informations, tranquillement derrière l'écran de son ordinateur. La presse papier, tel le Luxemburger Wort, le Tageblatt ou encore Luxbazar, lorsqu'elle a affirmé sa présence sur Internet, avait déjà compris l'intérêt de diffuser ses petites annonces sur le Web.

De même, la plupart des agences immobilières disposent aujourd'hui d'au moins un site "plaquette" présentant leur activité et précisant leurs coordonnées. Certains ont même mis un moteur de recherche ? tri des biens par type (maison, appartement, terrain), par prix, par localité? ? à disposition de leurs clients. Mais à présent, ce sont les sites présentant des services annexes ? contenu spécialisé, nouvelles fonctionnalités? ? et à valeur ajoutée qui émergent.

Dans les prochaines semaines, plusieurs projets devraient voir le jour. Ainsi, la société Synapse Internet Services ? émanation pour les activités non liées à l'emploi de la société Synapse SA ? devrait présenter un site complet consacré à l'immobilier en ligne. Les offres seraient ouvertes à la Grande Région et engloberaient également les biens de vacances. Ce site comportera quatre volets. Une première partie sera dédiée à une bourse à l'immobilier avec des annonces d'achat, de location, de vente, accessibles à partir d'un moteur de recherche aux multiples critères pour affiner sa recherche. Dans le cas des offres de location et de vente des animations et vidéo seront mises à disposition de l'internaute pour lui permettre de sélectionner avec plus de précision les biens qu'il souhaite visiter sans avoir à se déplacer inutilement. En effet, la visite ne devrait pas rester purement virtuelle car il est difficile d'imaginer, notamment dans le cas d'un achat, que le consommateur s'engagera sur plusieurs millions de francs sans s'être déplacé. Ce site proposera, par ailleurs, un répertoire des professionnels nécessaires à contacter dans le cadre d'un projet immobilier. Des informations pratiques seront aussi fournies ainsi que des services tels que la simulation de prêt.

Ces derniers services sont d'ores et déjà proposés par Immonews ? qui existe également en version papier ?, le portail de l'immobilier du Groupe Saint-Paul Luxembourg, en partenariat avec le journal Luxemburger Wort. Ce site propose non seulement des annonces, grâce à l'utilisation de la base de données du journal, mais aussi un contenu rédactionnel pratique.

Des articles concernant les prêts immobiliers, le descriptif des primes et aides accordées par l'Etat, ou les différentes solutions en matière assurances, des modèles de contrats de bail ou de compromis de vente à télécharger, les adresses des principales administrations concernées en matière immobilière ou encore une bibliographie accompagne l'internaute dans sa longue quête aux informations lorsqu'il envisage de s'installer que ce soit en tant que locataire ou propriétaire. Un outil de simulation de prêt, à partir des mensualités souhaitées ou de la somme à emprunter, permet aussi de rester réaliste lorsque l'on recherche un bien immobilier sur le site.

Mais ce portail ne compte pas s'arrêter là. Des développements sont en cours et seront implémentés prochainement, répondant aux attentes du marché. La gestion d'un portefeuille de biens sera possible quasiment en temps réel : professionnels et particuliers pourront publier leurs annonces directement en ligne avec photographies à l'appui.

Le client, quant à lui, aura la possibilité de s'inscrire à une alerte par e-mail ou par SMS, dès qu'un produit correspondant à des critères qu'il aura prédéfini entrera dans la base. Par ailleurs, une complémentarité entre support papier et support on line sera proposée aux annonceurs grâce à la création de deux forfaits offrant la possibilité de publier une annonce simultanément sur les deux médias.

D'autres services pour attirer des clients, en leur facilitant la vie, ne sont pas encore à l'ordre du jour au Luxembourg, mais sont déjà présents chez nos voisins européens. Les informations dépassent désormais la simple location ou l'acte d'acquisition : forum pour échanger ses expériences ? plus ou moins réussies? ?, liens vers des fiches pratiques ou des sites consacrés à la décoration, cartes virtuelles pour informer ses amis de sa nouvelle adresse?

Et pour choisir où s'installer pourquoi ne pas consulter la météo d'une région ou le degré de pollution mesuré dans la ville ! Certains sites, notamment en France, misent sur plus d'interactivité avec leurs visiteurs et ont conclu des partenariats avec des professionnels de l'immobilier pour conseiller leur client. Une question sur les obligations du co-propriétaire ? Il suffit d'envoyer un e-mail pour recevoir une réponse personnalisée dans les 48 heures sur nexdom.com.

Il est certain que toutes ces fonctionnalités ne trouveront pas toutes leur justification au Luxembourg : taille du marché, prix de développement des solutions, caractéristique sociologique de la population' feront que tout ne sera pas importé ou transposable.

Les cartes mises à disposition sur certains sites permettent aussi de visualiser l'emplacement de la commune où se situe le bien que vous souhaitez visiter. Il est parfois possible d'établir un itinéraire entre le lieu où vous envisagez de vous établir et celui où vous travaillez. Il serait de même très pratique d'envisager de disposer du temps moyen de trajet entre le domicile et le bureau, en heures creuses et en heures de pointe, évitant ainsi au client de prendre sa voiture pour tester les différents cas de figure avant de signer son contrat?

On le voit par ces derniers exemples, Internet se retrouve comme un moyen intéressant d'offrir une nouvelle manière de vendre des biens. Les agences traditionnelles, celles qui comprendront le réseau, pourront l'utiliser pour se concentrer sur la relation client. Le prospect qui se présentera dans leurs bureaux y viendra car il se sera déjà renseigné sur le bien qu'il convoite, connaîtra sa capacité d'endettement, l'importance des trajets qu'il devra effectuer, la qualité de vie de la commune choisie? Le vendeur pourra se concentrer sur les particularités originales de son interlocuteur, commencer à l'accompagner où les technologies s'arrêteront. Aux professionnels de prendre en main leur mutation !