POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Mobilité douce

Deux Tesla S pour la police



tesla.jpg

Les deux Tesla S qui doivent équiper la police grand-ducale ont été acquises pour quelque 100.000 euros l’unité. (Photo: Marion Dessard / archives)

Dans le cadre d’un projet pilote concernant l’électromobilité des véhicules des administrations publiques, deux véhicules Tesla de type S équiperont l’Unité centrale de la police de la route (UCPR) à compter du mois prochain.

Nos confrères de RTL ont indiqué mercredi que la police grand-ducale allait mettre en service, dès la prochaine rentrée, de nouveaux véhicules, à savoir deux Tesla S.

D’une puissance de 700 chevaux et pouvant atteindre en peu de temps les 250km/h, ces deux voitures – les seules sur le marché pouvant atteindre une telle vitesse en mode «tout électrique» – serviront de véhicules d’intervention à l’Unité centrale de la police de la route (UCPR).

Dans le cadre de son programme d’électromobilité, c’est le ministère du Développement durable et des Infrastructures qui a donné son feu vert à cette double acquisition d’un coût total de quelque 200.000 euros.

Soit le budget qui avait au départ été prévu pour l’acquisition de deux BMW de série 5, également destinées à la police de la route.

La mise en service de ces deux bolides électriques – équipés notamment d’un pilotage automatique – constitue le lancement d’un projet pilote sur l’électromobilité des véhicules des administrations publiques, qui doit s’étendre sur deux ans.

À la police donc de tester d’abord ces voitures, avant d’autres administrations, dans le cadre de ce projet, à propos duquel le ministre François Bausch devrait en dire davantage à la rentrée.