POLITIQUE & INSTITUTIONS

Après les Leaks

Deux invitations à Luxembourg pour Antoine Deltour



antoinedeltour_luxembourg.jpg

Depuis sa mise en inculpation, Antoine Deltour multiplie les interventions face caméra ou lors de conférences. Il dit «ne rien regretter», malgré de lourdes charges auxquelles «il pense tous les jours». (Photo: Dailymotion)

La venue du «lanceur d’alerte» à la Cinémathèque lundi n’était «pas opportune» selon la bourgmestre Lydie Polfer. Antoine Deltour sera jeudi prochain au CarréRotondes, à l’invitation des Amis du Monde diplomatique cette fois.

Antoine Deltour devait venir lundi prochain au Luxembourg à l’occasion de la projection du documentaire «The price we pay» à la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg, indique Woxx dans l’éditorial de son numéro à paraître ce vendredi.

Mais selon les informations de l’hebdomadaire, les autorités de la capitale auraient empêché sa venue prévue pour débattre du thème du documentaire: «l’évasion fiscale légale».

Jointe par la radio 100,7, la bourgmestre de la capitale Lydie Polfer évoque une invitation qui avait été suggérée, il y a quelques temps, par le responsable de la Cinémathèque, Claude Bertemes.

Il n'est pas opportun d'inviter Antoine Deltour pour le moment.

Lydie Polfer, Bourgmestre de Luxembourg-Ville

La bourgmestre considère en effet que l'inculpation d'Antoine Deltour par par la justice luxembourgeoise ne se prête pas à une venue dans un lieu (culturel) financé et dépendant directement de la Ville.

À l’origine de l’affaire «LuxLeaks» (épisode 1), l’ancien auditeur de PwC, qui y avait dérobé des documents avant de les partager avec un membre du consortium de journalistes d’investigation ICIJ, fait en effet actuellement l’objet de cinq chefs d’inculpation au Luxembourg. Il encourt entre 5 et 10 ans de prison.

Antoine Deltour est en revanche attendu dans un autre lieu de la capitale: le CarréRotondes où se déroulera jeudi prochain – 16 avril – une conférence organisée par les Amis du Monde diplomatique

«SwissLeaks, LuxLeaks, OffshoreLeaks», le thème de la soirée s’inspire d’un article paru dernièrement dans le mensuel sur l’affaire entourant les fichiers des clients de HSBC.