ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Deux semaines après les enchères

DeTomaso: vente annulée, sans Genii



Dans ses locaux de Howald, Genii Capital avait déjà abandonné, en 2014, le dossier DeTomaso. (Photo: Soludec.com)

Dans ses locaux de Howald, Genii Capital avait déjà abandonné, en 2014, le dossier DeTomaso. (Photo: Soludec.com)

La prestigieuse marque italienne de voitures est toujours à vendre: les enchères de la mi-mars ont été annulées, le consortium d’investisseurs, dans lequel Genii n’était finalement pas partie prenante, n’ayant pas apporté l’argent.

C’est un coup de bluff qui a finalement raté. Le 19 mars dernier, à l’issue d’une vente aux enchères qui s’est tenue à Turin, la mythique marque italienne de voitures DeTomaso (du nom de son fondateur argentin Alejandro de Tomaso) avait été adjugée pour un peu plus de 2 millions d’euros à L3 Holding, un consortium présenté comme étant helvético-luxembourgeois.

Patrick Louis, l’ancien CEO de la marque Lotus, n’avait pas caché sa satisfaction au terme de cette adjudication, évoquant, dans les colonnes de nos confrères du Wort, un ambitieux projet industriel prévoyant le recrutement de 360 collaborateurs d’ici à 2020.

Le volet «luxembourgeois» de L3 Holdings était censé être représenté par Genii Capital, la quasi-totalité des médias internationaux ayant d’ailleurs largement diffusé l’information, ne manquant pas d’extrapoler sur d’hypothétiques synergies développées avec la marque de F1 Lotus, propriété de Genii. 

Un «no go» en… 2014

Mais en réalité, il ne s’agissait que d’un vœu pieux de la part de M. Louis, qui aurait bien aimé, une fois la vente finalisée, embarquer à bord de son projet la bande à Gerard Lopez. Or, s’il est vrai que Genii a planché de longs mois sur l’opportunité de reprendre la marque DeTomaso, le dossier avait été clôturé à l’été 2014 par un «no go».

«C’est un projet en cours, pas un projet finalisé et signé», avait d’ailleurs poliment confirmé Gerard Lopez au Wort, fin mars. Une position définitivement confirmée ce jeudi par un communiqué très bref diffusé par Genii: «Genii Capital souhaite confirmer qu’il n’a pas été impliqué dans le processus de vente aux enchères des actifs DeTomaso. (…) La vente aux enchères a été remportée par L3 Holding, une société suisse qui n’est pas liée à Genii Capital et n’appartient à aucune de ses filiales.»

Dans le même temps, on apprenait que la vente avait finalement été annulée, L3 n’ayant pas été en mesure d’apporter les 2 millions d’euros requis. Une nouvelle adjudication a été fixée au 28 avril.