POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Travail parlementaire

Des députés plus présents que d’autres



presencechambredeputes.jpg

Anne Brasseur avait ouvert la session parlementaire à l’issue des élections de 2013 en tant que doyenne de la Chambre. Son mandat de présidente de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe l’a ensuite empêchée d’y être présente régulièrement. (Photo: Luc Deflorenne / archives)

Des 60 députés qui composent la Chambre, seulement un tiers ont assisté à l’ensemble des 48 sessions organisées l’an dernier.

Quels ont été les députés les plus et les moins physiquement présents lors de l’année parlementaire pour laquelle 48 sessions ont été répertoriées?

Nos confrères du Luxemburger Wort se sont livrés dans leur édition de ce matin à un exercice comptable dont il ressort que se sont en majorité les élus du DP qui ont été le plus souvent absents des débats à la Chambre, à l’inverse de ceux de Déi Lénk qui n’ont manqué aucune session.

Dans le détail, les premières marches du podium des absents sont occupées par Anne Brasseur (DP) – qui a toutefois l’excuse d’être également présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe à Strasbourg –, suivie de Michel Wolter (CSV), puis à égalité d’Yves Cruchten (LSAP), de Marco Schank (CSV) et de Nancy Arendt (CSV).

Eux-mêmes sont suivis de Marc Spautz (CSV), Fränk Arndt (CSV) et Marc Angel (LSAP).

Vingt (et un) députés assidus

En réalité, seul un tiers des hommes et des femmes politiques élus à la Chambre n’ont manqué aucune session avec, pour montrer l’exemple, le président Mars Di Bartolomeo (LSAP), mais également les chefs de fraction Eugène Berger (DP) et Viviane Loschetter (Déi Gréng), ainsi que 17 autres élus: Diane Adehm, Aly Kaes, Marc Lies, Laurent Mosar et Gilles Roth pour le CSV, Guy Arendt, André Bauler, Gilles Baum, Lex Delles, Joëlle Elvinger et Max Hahn pour le DP, Taina Bofferding et Roger Negri pour le LSAP, Josée Lorsché et Roberto Traversini pour Déi Gréng, ainsi que Serge Urbany et David Wagner – dans la foulée de Justin Turpel –, pour Déi Lénk.

Toujours selon le Wort, les députés ont posé lors de cette session 2014-2015 plus d’un millier de questions parlementaires sur quelque 90 thématiques, les plus actifs dans cet exercice étant les chrétiens sociaux Gilles Roth (63 questions), Diane Adehm (56 questions) et Marc Spautz (52).

À l’inverse, Michel Wolter (CSV), Lydie Polfer (DP), Paul-Henry Meyers (CSV), Fränk Arndt (LSAP), Anne Brasseur (DP) et Roberto Traversini (Déi Gréng) n’en ont posé aucune.