POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Des clics et des jobs

Des clics et des jobs



Paperjam

Depuis le lancement de "Jobguide" en 1997 par le CRP Henri Tudor le marché du recrutement en ligne a radicalement changé d'allure.

Avec l'acceptation d'Internet comme outil de travail par les PME/PMI, les grandes entreprises et les administrations, le "e-recruitment", avec ses atouts de rapidité et coûts de publication réduits, a pris l'ampleur d'une réelle alternative à la presse écrite. Nous avons interrogé Marc Neuen, directeur de Synapse S.A., exploitant le site "LuxJob", Xavier Goffin, directeur du Groupe Adecco au Luxembourg, exploitant le site "e-Job" ainsi que Ole Roed, directeur de Futurestep Luxembourg. 

01Marc Neuen

Que représente aujourd'hui le recrutement en ligne au Luxembourg?

Marc Neuen: Le recrutement on-line est devenu chose courante et est entré dans les m'urs aussi bien des employeurs que des candidats.

Alors qu'il y a un an, c'étaient principalement les grandes entreprises (luxembourgeoises et internationales) qui utilisaient nos services, notre segment de clientèle en plus forte progression est actuellement celui des PME.

En plus, le fait que d'innombrables clients nous contactent aujourd'hui spontanément montre l'intérêt de ce type de recrutement.

Selon nos estimations pour 2000, nous prévoyons de publier sur Luxjob environ un cinquième de tous les nouveaux employés déclarés au Luxembourg, contre seulement environ 5% en 1999. Le recrutement par Internet est vraiment devenu une réalité au Luxembourg.

Différencez, brièvement, votre produit par rapport à ceux de vos confrères.

M.N.: Tout d'abord nous nous distinguons par le nombre des clients et des offres d'emploi présents sur notre site, qui devance de loin les chiffres de la concurrence.

A côté de notre position de leader sur le marché, nous nous distinguons largement par 2 points: la neutralité et la valeur ajoutée. Notre position neutre dans le domaine du recrutement nous assure aussi bien la confiance des employeurs que des candidats, car ils savent exactement qu'on n'a pas d'autre intérêt dans le domaine du recrutement et que notre seul but est d'optimiser leur contact. Pour ce qui est de la valeur ajoutée, nous développons constamment de nouveaux services qui facilitent la vie aux recruteurs et aux candidats, par exemple la possibilité d'être informé par e-mail dès qu'un nouveau poste correspond aux intérêts personnels d'un candidat. Nous proposons actuellement de loin le plus de services de ce genre et pour l'automne nous prévoyons toute une série de nouvelles fonctionnalités interactives, pour faciliter le recrutement et pour garder notre avance technologique.

Votre situation en chiffres clé?

M.N.: Luxjob affiche actuellement près de 1.000 offres d'emploi actuelles (et mises à jour quotidiennement!), publiées par quelque 200 entreprises. Celles-ci sont actives dans les domaines les plus variés, allant de l'architecture à la sidérurgie,  même si les secteurs financier et informatique sont les plus importants.

Durant les 6 premiers mois de cette année, nous avons publié quelques 2.000 annonces sur le site, comparé à un millier d'offres pour toute l'année 1999. Pour ce qui est des candidats, plus de 5.000 CVs actuels sont accessibles dans notre base de données. Le candidat choisit lui-même la durée de publication de son CV (maximum 6 mois) et peut le modifier ou l'enlever lui-même à tout moment. Finalement, le nombre de pages visitées par mois dépasse maintenant les 500.000 et la tendance est toujours en forte progression.

Est-ce que vos clients utilisent vos services plutôt en complément avec d'autres médias, voire avec d'autres services en ligne? Si oui, lesquels?

M.N.: En ce qui concerne les concurrents en-ligne, nous constatons avec satisfaction une grande fidélité de la part de nos clients. De nos 27 clients-partenaires, seuls 6 sont présents sur un site concurrent et moins de 30% de nos clients fidèles (qui ont passé au moins 2 commandes) s'y retrouvent. En général, assez peu de nos clients utilisent donc un autre site Internet, ce qui, j'imagine, est le fruit de nos efforts pour prester un service d'une qualité exemplaire.

En ce qui concerne les autres médias (donc essentiellement la presse), elle constitue  évidemment toujours le premier réflexe de nombreux emplo-yeurs. Souvent, ces derniers combinent cependant les deux médias et de plus en plus d'entreprises diminuent drastiquement leur présence-presse au profit d'Internet. Ce qui n'est pas trop surprenant, si on pense qu'au niveau mondial 7% des recrutements se font actuellement par Internet, alors que seulement 1,5% du budget y est consacré.

Quel est l'avenir du recrutement en ligne?

M.N.: Aujourd'hui déjà, il permet aux employeurs une approche beaucoup plus proactive que les autres médias, mais le recrutement on-line n'en est certainement qu'à ses débuts...

A l'avenir, on verra certainement se dérouler des interviews d'embauche par web-cam et des recrutements se faire directement par le web, alors que les deux parties sont géographiquement à des kilomètres l'un de l'autre. Pour prendre un cas concret, il suffit par exemple d'imaginer quel est le moyen le plus efficace pour les sociétés allemandes pour interviewer les quelques 20.000 futurs informaticiens indiens et pakistanais. D'ici-la, nous espérons que les nouveaux services que nous proposerons an automne faciliteront à nouveau la tâche des employeurs et les aspirations des candidats.

02Xavier Goffin

Que représente aujourd'hui le recrutement en ligne au Luxembourg?

Xavier Goffin: De plus en plus d'entreprises reconnaissent les atouts d'Internet pour exprimer clairement leurs besoins en personnel, attirer les meilleurs candidats ainsi que pour la rapidité d'affichage des postes vacants et la réception de candidatures.  Néanmoins, encore nombreuses sont celles qui considèrent Internet uniquement comme une page où l'on affiche des annonces, sans tenir compte de la complexité d'un recrutement réussi.  Certains ont été déçus par les promesses de ce nouveau média, certes moins cher,  mais qui n'assure pas encore le résultat escompté: trouver LE candidat ! Nous encourageons nos clients à consacrer le temps nécessaire et de tirer profit des avantages des services basés sur cette technologie pour augmenter leurs chances de réussir leur recrutement.  C'est pourquoi nous avons lancé une deuxième version du site ejob qui offre beaucoup plus que de la simple publication d'annonces : nous proposons en effet des services liés au processus de recrutement et est soutenu par une équipe de recruteurs professionnels.

Le fait de visualiser de nombreuses offres d'emploi actualisées au Luxembourg et d'effectuer des recherches selon des critères place Internet loin devant les autres médias en terme d'avantages pour les chercheurs d'emploi.  Nous avions agrémenté notre site d'une calculatrice fiscale et en raison de son succès et à la demande des candidats nous avons étoffé toutes nos rubriques d'informations et de conseils sur le travail au Luxembourg. Nous constatons que de nombreux visiteurs sont déjà en poste et ont besoin d'être bien renseignés avant de changer de travail.

Différenciez, brièvement, votre produit par rapport à ceux de vos confrères.

X.G.: 1) la confidentialité, 2) le savoir-faire du recrutement, 3) un réseau mondial.

Nous sommes les seuls à savoir allier une solution technique innovante à l'expertise humaine en recrutement (35 recruteurs au Luxembourg) et de l'avoir fait!

Nous avons connu un grand succès quant au nombre de CVs déposés sur notre site.  Cela confirme que la confidentialité est un facteur clé dans le recrutement en ligne.  Une personne qui recherche de manière passive un emploi (qui est déjà en poste) n'a pas envie de déposer son CV dans une banque de CVs publique.  Sur ejob, il doit faire la demande expresse de «publier» son CV.  La plupart des candidats choisissent de laisser leur CV dans la base ejob car il fera l'objet de l'évaluation d'un recruteur, et ne sera jamais communiqué à une entreprise sans une prise de contact et une autorisation préalables.

Nous sommes en permanence à l'écoute des candidats qui nous rendent visite sur le site ejob, notamment en les consultant régulièrement sur leurs attentes et en adaptant le contenu pour mieux les fidéliser.

Notre point fort est d'être le mieux placé pour conseiller une entreprise dans la rédaction de son offre d'emploi ou dans sa méthode de recherche car nous sommes un acteur important du marché du travail au Luxembourg. Si l'on considère qu'au mois de septembre, près de 600 personnes auront trouvé un emploi fixe grâce au Groupe Adecco, cela représente une part significative des offres d'emploi disponibles au Grand Duché !

Qui est mieux placé que nous pour connaître les attentes en matière d'emploi aussi bien des entreprises que des candidats?

Votre situation en chiffres clé? (CVs disponibles, clientèle, trafic du site, ? bilan et évolution).

 

X.G.: CVs récoltés: 7.000. 600 annonces et plus de 100 annonceurs. +300.000 pages visitées par mois. 30.000 visiteurs en moyenne par mois. L'origine des connexions est répartie essentiellement entre le Luxembourg, la Belgique et la France.

Est-ce que vos clients utilisent vos services plutôt en complément avec d'autres médias, voire avec d'autres services en ligne? Si oui, lesquels?

X.G.: Nos clients importants utilisent tous les médias classiques et font appel à des sites concurrents au nôtre car ils essaient par tous les moyens de trouver des candidats.  L'avantage d'ejob, c'est qu'il repose sur un groupe qui est leader mondial dans les ressources humaines et bénéficie, par exemple, du travail d'une personne à plein temps qui va à la recherche de candidats à l'étranger dans les salons de recrutement, dans les écoles, les universités et les centres de formation. 

Quel est l'avenir du recrutement en ligne?

X.G.: L'avenir passe par l'apport d'une vraie valeur ajoutée, c'est-à-dire par le biais de véritables services de recrutement proposés à nos clients et d'un travail en réseau pour aller chercher les meilleurs candidats là où ils se trouvent.

03Ole Roed

Que représente aujourd'hui le recrutement en ligne au Luxembourg?

Ole Roed: Une activité jusqu'ici pas très importante, mais en forte croissance et pleine d'avenir

Différenciez, brièvement, votre produit par rapport à ceux de vos confrères.

O.R.: Futurestep est un outil très avancé, qui permet dans un délai très court, non seulement d'identifier des candidats techniquement qualifiés, mais aussi de mesurer des critères tels le degré de prise de décision, le style de travail ou encore d'évaluer les compétences requises pour le poste.

Le questionnaire intègre également un système d'évaluation qui aide à optimiser l'adéquation entre le postulant, la fonction et la culture de l'entreprise cliente.

Contrairement à beaucoup d'autres sites, Futurestep n'est pas un «job board», car un consultant expérimenté intervient toujours entre le candidat et le client, afin d'assurer la plus grande compatibilité possible entre les deux, et cela de tous points de vue.

Votre situation en chiffres clé ? (CV's disponibles, clientèle, trafic du site, ? bilan et évolution).

O.R.: Mondialement, le site Futurestep comprend actuellement plus de 700.000 candidatures; un chiffre en très forte évolution.

Le lancement officiel du site luxembourgeois aura lieu au mois d'octobre prochain.

Est-ce que vos clients utilisent vos services plutôt en complément avec d'autres médias, voire avec d'autres services en ligne? Si oui, lesquels?

O.R.: Nous travaillons avec nos clients sur base d'exclusivité pour chaque mission qui nous est confiée.

Le client peut, bien évidemment, utiliser d'autres services en ligne ou d'autres méthodes de recrutement (annonce, p. ex.) pour d'autres postes, avant tout ceux d'un niveau junior.

Quel est l'avenir du recrutement en ligne?

O.R.: Le recrutement en ligne a un très bel avenir devant lui. Toutefois, il y a lieu de distinguer d'un côté entre Futurestep, destiné avant tout tant à améliorer l'adéquation entre les besoins de l'entreprise et les capacités-souhaits du candidat ainsi qu'à réduire de façon importante le temps requis pour le processus de recrutement, et de l'autre les «job boards», qui sont destinés à établir un simple contact direct entre l'entreprise et le candidat.