PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Bilan des pertes et profits

Des banques qui valaient trois milliards



Sur les six premiers mois de l'année, l'activité des banques de la Place a augmenté de 2,8%. (Photo: Sven Becker)

Sur les six premiers mois de l'année, l'activité des banques de la Place a augmenté de 2,8%. (Photo: Sven Becker)

Le résultat avant provisions du secteur bancaire luxembourgeois pour les six premiers mois de 2015 a connu une hausse de 2,8%, selon l’analyse de la CSSF. Il se fixe à 2,99 milliards d’euros.

L’activité du secteur bancaire de la Place se porte bien. Les comptes de profits et pertes des établissements de crédit au 30 juin, établis par la CSSF, font ainsi état d’une hausse de 2,8% sur un an. Le résultat avant provisions s’établit ainsi à 2,99 milliards d’euros. Pour expliquer ce résultat positif, la CSSF met en avant les revenus nets de commissions et la marge d’intérêt.

En progression de 1,7% sur un an, cette dernière s’explique essentiellement «par l’accroissement du volume d’activité global des banques depuis le deuxième trimestre 2014», selon l’organisme de surveillance du secteur financier. Pour de ce qui est des revenus nets de commissions, ils ont fait un bond de 8,4% sur un an. Un phénomène expliqué par «la performance favorable des marchés financiers» qui augmente la valeur des actifs déposés auprès des banques de la Place. Et donc augmente les commissions perçues.

Parmi les hausses enregistrées au cours des six premiers mois de l’année, celle des frais généraux. Des frais qui progressent de 3,7% sur un an, en lien principalement avec la revalorisation des «autres frais généraux». Dans le même temps, les frais de personnel ont diminué de 0,4%.