POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Construction

De nouveaux logements annoncés dans la capitale



ffca184dc260065144697c1f3e304179.jpg

Un potentiel de 621 unités d’habitation est prévu à Luxembourg d’ici 2025. (Photo: Lala La Photo)

D’ici à 2025, la Ville de Luxembourg a prévu de construire 621 unités d’habitation sur ses propres terrains, en vue de pourvoir à ses besoins. Cependant, l’élaboration de ces futurs logements n’est pas sans conséquence.

«Le logement est une priorité absolue pour la Ville de Luxembourg», a déclaré la bourgmestre Lydie Polfer au City Breakfast du mercredi 23 janvier. «Nous devons pouvoir construire le maximum possible de logements abordables et de logements sociaux pour répondre aux besoins auxquels nous faisons face», a renchéri l’échevin Serge Wilmes. Un vœu pieux, mais qu’il n’est pourtant pas aisé de mettre en œuvre.

Afin de pouvoir y voir clair, la Ville de Luxembourg a réalisé un inventaire de ses terrains constructibles. À partir de ces éléments, la Ville s’est rapprochée de la SNHBM pour initier de nouvelles collaborations afin de construire de nouveaux logements sur ces terrains, ce qui pourrait correspondre à une mise sur le marché de 621 unités d’habitation supplémentaires pour la Ville de Luxembourg d’ici à 2025 – 61 unités prévues en 2019; 29 en 2020; 23 en 2021; 101 en 2022; 219 en 2023; 105 en 2024; et 83 en 2025.

Ces nouvelles constructions correspondent à la mise en œuvre de nouveaux PAP, comme celui de la route d’Arlon, dont le résultat de l’appel à idées devrait être dévoilé dans les mois à venir, la transformation de l’ancien site industriel de Villeroy & Boch (environ 550 logements) au Rollingergrund, le nouveau quartier Hollerich (Paul Wurth/Heintz van Landewyck), qui représente un total de 3.580 logements, le PAP Laangfur (environ 3.000 logements), le PAP Kennedy-Sud, zones A2 et B (environ 1.100 logements), le PAP Guddebierg (400 logements), le PAP Domaine du parc de Cessange (environ 1.700 logements), et le projet Porte de Hollerich (3.580 logements).

Des projets en stand-by

Par ailleurs, la Ville de Luxembourg a accordé pas moins de 38 PAP depuis 2011 (ce qui correspond à 9.739 unités d’habitation), mais seulement 16 sont en cours de construction. Sont par exemple encore non réalisés à ce jour: le PAP Monopol 1, qui date de 2012 (environ 90 logements); le PAP Anatole France/Itzigerknupp, accordé en 2013 (930 logements); le PAP Arquebusiers, accordé en 2015 (1.070 logements); le PAP Parc des Aubépines, accordé en 2015 (450 logements, dont 45 de la Ville de Luxembourg); ou encore le PAP Kennedy-Sud Zone A1, accordé en 2016 (309 logements).

Découvrez l’intégralité de cet article sur archiduc.lu.