PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Wealth management

Quels types d’avantages peuvent encore apporter les produits d’assurance-vie pour le candidat investisseur?

De nombreux atouts au-delà de l’épargne


Retour au dossier

2_900x600_indiv-georg_joucken-raiffeisen.jpg

Quand on parle du contexte de taux bas en rapport avec un produit d’assurance-vie, on fait surtout allusion à l’assurance-vie comme outil d’épargne, soit l’assurance-vie de placement. Or, cet outil peut répondre à toute une série de besoins et présente de nombreux avantages.

On distingue deux types d’assurances de placement:

1. Les assurances offrant une garantie du capital avec rendement minimum garanti et une éventuelle participation bénéficiaire

Pour ce type d’assurance, il est important de noter que, d’une part, le rendement minimum garanti peut être inférieur à l’inflation, et que, d’autre part, la participation bénéficiaire dépend des résultats de l’assureur et n’est donc pas garantie.

Avec la forte baisse des taux et du rendement minimum garanti ces dernières années, il devient difficile pour un client de préserver son pouvoir d’achat. Certains clients sont donc naturellement à la recherche de produits plus performants.

À cela s’ajoute que les produits se trouvant dans les portefeuilles des compagnies d’assurance qui servent à couvrir le capital et le rendement garantis, viennent progressivement à échéance. Et les produits de remplacement offrent des rendements nettement plus bas.

Il en découle que certains acteurs ont donc décidé d’arrêter la commercialisation de ce type de placement et de privilégier le second type existant.

2. Les assurances-vie de placement sans garantie de capital et de rendement

Dans ce cas-ci, le rendement dépend, d’une part, du profil ou du niveau de risque choisi par le client, et d’autre part, de la composition du portefeuille sous-jacent.

Si les produits – d’habitude des fonds – génèrent de bons rendements, la performance globale de la police d’assurance sera également positive. Si, au contraire, les produits sous-jacents baissent, le preneur d’assurance risque de ne pas avoir de rendement, voire de perdre une partie du capital investi.

Avec des marchés porteurs ces dernières années, ce type d’assurance a généralement surperformé par rapport à ses homologues, avec des garanties pour des clients ayant un profil de risque équilibré.

Si on ne considère que les rendements, la réponse à la question est mitigée: l’assurance-vie avec des garanties offre avant tout la préservation du montant investi, car les rendements sont devenus très faibles au courant des dernières années. L’assurance-vie sans garantie est quant à elle exposée aux fluctuations des marchés, elle n’offre aucune garantie de capital ni de rendement, mais elle a permis à de nombreux clients de bénéficier de performances intéressantes ces dernières années puisque le marché était porteur. Malheureusement, ceci ne donne aucune garantie pour les performances à l’avenir.

Il est primordial, en dehors des attentes de rendements, de tenir compte de son profil de risque, de son horizon de placement, de son degré d’expérience et de sa capacité financière dans le choix d’une police d’assurance-vie. Il est par ailleurs souvent judicieux de rester fidèle à son profil de risque initial.

L’assurance-vie n’est pas qu’un outil de placement. De nombreux autres avantages sont à considérer.

Georg JouckenGeorg Joucken, Head of Private Banking (Banque Raiffeisen)

D’autres atouts majeurs

L’assurance-vie n’est pas qu’un outil de placement. De nombreux autres avantages sont à considérer.

 

  • Un contrat sur mesure:

Une assurance-vie est avant tout un contrat entre un preneur d’assurance et un assureur. Ce contrat permet de tenir compte des souhaits, besoins et particularités individuelles du preneur d’assurance.

 

  • Transmission de patrimoine:

Comme un testament, l’assurance-vie permet de prendre des dispositions par rapport au patrimoine logé au sein de la police en cas de décès. Ceci, à condition de respecter la quotité libre, c’est-à-dire la part qui n’est pas réservée aux héritiers réservataires.

Le preneur d’assurance peut transmettre une partie ou l’entièreté des avoirs de la police aux personnes de son choix.

 

  • Protection du patrimoine:

Puisque les avoirs sont logés au sein d’une police d’assurance, ils appartiennent juridiquement à la compagnie et sont donc en dehors du patrimoine du preneur d’assurance. Ce dernier a une créance sur la compagnie et peut, selon les dispositions prises dans le contrat, garder le contrôle ou être le premier bénéficiaire de la police. Les avoirs d’un indépendant, par exemple, logés depuis plusieurs années au sein d’une police d’assurance-vie, sont à l’abri des créanciers en cas de faillite.

Les assurances-vie luxembourgeoises ont également la particularité de bénéficier d’une protection en cas de faillite de la compagnie d’assurance. 

Georg JouckenGeorg Joucken, Head of Private Banking (Banque Raiffeisen)

Les assurances-vie luxembourgeoises ont également la particularité, par rapport à des assurances commercialisées par d’autres pays, de bénéficier d’une protection en cas de faillite de la compagnie d’assurance. Ce mécanisme de protection, connu sous le nom de «triangle de sécurité», consiste dans le dépôt par la compagnie d’assurance des avoirs d’une police d’assurance auprès d’une banque approuvée par le Commissariat aux assurances. En cas de faillite de la compagnie d’assurance, l’autorité de contrôle peut faire bloquer l’ensemble des actifs ségrégés au profit des clients de la compagnie pour que chaque preneur d’assurance puisse récupérer les actifs lui revenant.

  • Un outil de mobilité:

L’assurance-vie peut apporter des solutions en cas de changement de résidence. Elle permet, avec certains pays, de clarifier le traitement civil et fiscal en cas de mobilité ou en cas de décès.

 

  • Un traitement fiscal intéressant:

Ni les plus-values ni les revenus générés ou distribués au sein de la police d’assurance ne sont taxables dans le chef du preneur d’assurance.  Le traitement fiscal en cas de rachat ou à l’échéance du contrat varie d’un pays à l’autre.

En conclusion, quel que soit le niveau de taux, un contrat d’assurance-vie peut être intéressant à tout moment. L’assurance-vie est nettement plus qu’un outil qui permet de constituer ou de faire fructifier un capital. C’est la flexibilité du contrat, le cumul des différents atouts et sa reconnaissance internationale qui ont fait le succès des polices d’assurance luxembourgeoises au niveau local et au-delà de nos frontières.

La banque Raiffeisen dispose d’experts pouvant apporter des solutions en matière d’assurance et de banque privée.