POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Paperjam Top 100 – Édition 2016

De 11 à 100...



Voici les décideurs classés de 11 à 100 dans l’édition 2016 du Top 100 des décideurs économiques du Luxembourg les plus influents.

 11. Marie-Hélène Massard
Arrivée de la branche polonaise d’Axa en septembre 2012, Marie-Hélène Massard, 43 ans, a rapidement insufflé, en tant que directrice générale et administratrice déléguée, un élan nouveau à la filiale grand-ducale de l’assureur français. Elle a même obtenu l’établissement, au Luxembourg, de la nouvelle entité européenne de gestion patrimoniale créée par le groupe. Son dynamisme et son engagement l’ont portée à la vice-présidence puis à la présidence, au printemps 2016, de l’Aca*.

12. Pierre Ahlborn
Lauréat de la dernière édition du Paperjam Top 100, en 2014, Pierre Ahlborn, 54 ans, sort du Top 10 (où il était déjà en 2012), mais n’en reste pas moins un des dirigeants bancaires luxembourgeois qui comptent. Outre un parcours remarquable à la tête de la Banque de Luxembourg depuis 2000, cet économiste discret partage son savoir-faire et son expérience à la Croix-Rouge, où il est membre du comité exécutif et trésorier, mais aussi à la Philharmonie, en tant que président du conseil, et dans diverses sociétés de la Place en tant qu’administrateur.

13. Nicolas Buck
Entrepreneur qui a démarré avec l’Imprimerie Victor Buck héritée de son père, Nicolas Buck, 48 ans, a fondé Seqvoia en 2012 et en est l’actuel CEO. Nommé président de la Fedil* (Fédération des industriels luxembourgeois) en mars 2016 – alors qu’il en assurait déjà la vice-présidence –, il est également président de la plateforme Nyuko de soutien à l’entrepreneuriat. À ce titre, il milite activement pour le développement d’une start-up nation et, plus largement, pour un climat entrepreneurial plus clément au Luxembourg.

14. Norbert Becker
Multi-entrepreneur à succès, Norbert Becker, 63 ans, est aujourd’hui administrateur indépendant et navigue entre secteur financier (Atoz et CBP Quilvest, qu’il a cofondés, ou bien Lombard International) et technologies (PayPal Europe, Wix). Ancien proche du Premier ministre Gaston Thorn, aux côtés de qui il mena les campagnes électorales de 1974 et 1979, il est encore aujourd’hui régulièrement consulté pour des questions d’ordre économique général.

15. Laurent Schonckert
Membre de l’assemblée de la Chambre de commerce et vice-président de la Confédération luxembourgeoise du commerce, Laurent Schonckert, 58 ans, est un des piliers du secteur de la grande distribution au Luxembourg. Administrateur directeur depuis 2002 du groupe Cactus (troisième employeur national avec plus de 4.000 salariés), il en pilote le développement, misant désormais sur de nouvelles surfaces commerciales «de proximité», dans un environnement saturé en termes d’offres de type supermarchés.

16. Alain Kinsch
Country managing partner et private equity fund leader de EY Luxembourg, Alain Kinsch, 45 ans, est très proche du parti libéral (celui du Premier ministre Xavier Bettel). Il est régulièrement consulté pour des questions économiques. Ses compétences et sa parfaite connaissance de bon nombre de dossiers nationaux ont également retenu l’attention des membres du Conseil d’État qui l’ont coopté au sein de la Haute Corporation début 2016.

17. Jean-Jacques Rommes
Depuis deux ans, Jean-Jacques Rommes, 59 ans, est administrateur délégué du conseil d’administration de l’UEL*. Homme de consensus – il l’a prouvé dans ses 10 années précédentes passées en tant que directeur de l’ABBL* –, il n’hésite pas, néanmoins, à mettre les pieds dans le plat dans certains dossiers où le dialogue avec les autorités et les syndicats est parfois conflictuel. Les questions de l’organisation du temps de travail ou du financement de la CNS* en sont deux exemples récents.

18. Karim Michel Sabbagh
Rien de ce qui touche de près ou de loin à l’industrie des satellites au Luxembourg ne se fait sans qu’il ait à donner son avis… Karim Michel Sabbagh, Libano-Canadien de 53 ans, est, depuis 2014, le CEO de l’opérateur de satellites luxembourgeois SES. Très discret, il poursuit, dans un style radicalement différent – et qui heurte parfois en interne –, le développement de la société sur la lancée de son prédécesseur, Romain Bausch, par la mise en œuvre de nouvelles plateformes satellitaires.

19. Yves Maas
CEO de Credit Suisse Luxembourg (depuis 2012), Yves Maas, 53 ans, préside l’ABBL* depuis 2014. Plus discret et sans doute plus consensuel aussi que son prédécesseur, Ernst Wilhelm Contzen, il compose avec les contraintes réglementaires touchant le secteur bancaire, tout en devant ménager les syndicats dans la perspective du renouvellement de la convention collective du secteur devant être négocié fin 2016.

20. Romain Bausch
Romain Bausch, 63 ans, n’a pas tardé à trouver de nouvelles occupations après avoir troqué, en 2014, les fonctions de CEO de l’opérateur de satellites SES qu’il occupait depuis 19 ans avec celles de président du conseil d’administration. Président du CNFP*, en charge de la surveillance de la bonne tenue du budget de l’État, il a également été appelé dans les conseils d’administration d’Aperam, de la Compagnie financière La Luxembourgeoise et de Banque Raiffeisen et siège depuis plus de 10 ans dans celui de l’Ila*.

21. Edmond Muller
D’une certaine façon, Edmond Muller, 66 ans, est le père nourricier d’une grande partie de la population du Luxembourg. Depuis 1992, il occupe les fonctions d’administrateur délégué des Moulins de Kleinbettingen, spécialisés dans la fabrication de farines et de semoules de blé. Il est aussi actionnaire et administrateur de Panelux (Boulangerie Fischer), ce qui en fait un des acteurs-clés sur le marché de la boulangerie/pâtisserie.

22. Marc Lauer
Même s’il n’est plus, depuis le printemps 2016, président de l’Aca*, Marc Lauer, 51 ans, toujours CEO du groupe d’assurances Foyer, n’en reste pas moins très actif dans la défense des intérêts du secteur. Fin connaisseur des dossiers, il a notamment été très revendicatif en amont de la réforme fiscale du gouvernement. Il a en outre réalisé avec succès l’intégration, au sein de Foyer, d’International Wealth Insurer, racheté à Belfius Insurance.

23. Véronique de la Bachelerie
C’est une des rares femmes à la tête d’une grande banque de la Place: Véronique de la Bachelerie, une Française de 57 ans, dirige Société Générale Bank & Trust Luxembourg depuis avril 2013. Elle a su maintenir et surtout développer l’activité luxembourgeoise du groupe français (qui compte plus de 1.200 employés au Grand-Duché), notamment en matière de private banking, en défendant efficacement les intérêts de la Place. Elle est en outre une ardente supportrice de la parité hommes-femmes en termes de management.

24. Michel Wurth
Figure majeure de l’économie nationale et lauréat du Top 100 en 2008, Michel Wurth, 62 ans, n’a plus de mandat opérationnel depuis qu’il a quitté le comité de direction d’ArcelorMittal en 2014. Mais en tant que président de la Chambre de commerce et de l’UEL*, il garde une mainmise sur les grands dossiers économiques et sociaux nationaux. Il est également président des conseils d’administration de Paul Wurth et de Bip, administrateur chez BGL BNP Paribas et vice-président de la Croix-Rouge.

25. Xavier Buck
Entrepreneur hyperactif dans l’ICT, Xavier Buck, 46 ans, a fait de son groupe, DCL, un des leaders européens en matière d’hébergement et une référence mondiale pour l’enregistrement et la négociation des noms de domaine internet. Même s’il est, aujourd’hui, un peu moins dans l’opérationnel, son engagement dans la défense et la promotion du pays comme plateforme de choix à l’international n’est plus à prouver. Un véritable sacerdoce auquel il peut aussi se consacrer en tant que président du Luxembourg ICT Cluster.

26. François Pauly
Administrateur dans plusieurs structures familiales luxembourgeoises ou étrangères, François Pauly, 52 ans, est souvent amené à jouer les médiateurs auprès des administrations, voire du gouvernement. Ancien président (jusqu’en 2016) de la Bil et actuel président de la Compagnie financière La Luxembourgeoise, il a aussi été, jusque novembre 2016, vice-président de Bip Investment Partners. Il est par ailleurs très présent dans des conseils d’administration du secteur caritatif. Il vient d’être nommé président des Hôpitaux Robert Schuman SA.

27. François Delé
Employé chez Goodyear depuis plus de 30 ans, François Delé, 57 ans, a pris, en avril 2016, la direction du site luxembourgeois et des relations extérieures. Il a contribué, dans ce cadre, au maintien du Grand-Duché dans la stratégie du géant mondial des pneumatiques. Membre du Haut Comité pour le développement de l’industrie, il est un des principaux artisans de la promotion du secteur au Luxembourg. Il préside ainsi le cluster «Automotive» et siège en tant que vice-président de l’Ilea*.

28. Jacques Lanners
Depuis 2004, Jacques Lanners, 58 ans, est coprésident de Ceratizit. Il a largement contribué au rayonnement international de la société spécialisée dans la conception de solutions d’usinage en carbure. Président de l’ILTM*, il est par ailleurs très impliqué localement, en tant que président du conseil de surveillance du groupe Losch ou encore administrateur des CFL* et d’Axa Luxembourg

29. François Tesch
À bientôt 66 ans, François Tesch s’inscrit dans la lignée de ses aïeux, dont bon nombre ont grandement contribué à l’essor du pays. Longtemps directeur général du groupe d’assurances Foyer, il en préside aujourd’hui le conseil d’administration et continue à exercer des fonctions opérationnelles en tant qu’administrateur délégué de sa filiale d’investissements Luxempart. Il est par ailleurs vice-président du conseil d’administration de l’opérateur de satellites SES.

30. Roland Kuhn
Administrateur délégué de la plus ancienne entreprise luxembourgeoise de construction et de génie civil Kuhn Construction, Roland Kuhn, 63 ans, est aussi le président de la Chambre des métiers et, par extension, le vice-président de l’UEL*. Il défend, dans ces fonctions, la place de l’artisanat dans l’économie nationale. Il est par ailleurs très impliqué dans d’autres pans de la société, via sa présence aux conseils d’administration de Luxexpo, de la Rockhal ou encore de la Croix-Rouge luxembourgeoise.

31. Georges Lentz Jr
Le nom de Georges M. Lentz Jr., 67 ans, est indissociable de celui de la Brasserie nationale (et de sa marque phare Bofferding), qu’il avait rejointe en 1975. Longtemps directeur général, il a contribué à son développement aussi bien sur le plan national qu’international, dans la Grande Région mais aussi en Chine. Administrateur à la Banque de Luxembourg, celui qui fut membre fondateur de la FJD* et du Cercle Munster est toujours très écouté sur la Place. 

32. Romain Poulles
À 47 ans, Romain Poulles est le «Monsieur Économie circulaire» au Luxembourg. Président du Luxembourg EcoInnovation Cluster, il est également membre du Conseil supérieur pour un développement durable. À la tête de Progroup et créateur d’une dizaine de structures à Luxembourg et à l’étranger, notamment l’Ecoparc Windhof – où il a développé le projet immobilier Solarwind, primé à la COP21 en 2015) ou encore le Luxembourg Center of the Circular Economy –, il dérange parfois par sa conception de cette «nouvelle» économie.

33. Claude Wagner
Il est l’incarnation même du multi-entrepreneur. Âgé de 51 ans, Claude Wagner est à la tête d’une vingtaine de sociétés, dans des domaines aussi variés que les matériaux de construction (Bati C, Batiself), le négoce du bois (Hoffmann-Schwall), les magasins de sport (Citabel, Intersport), le mobilier de jardin (Mobilier & Jardins) ou les cuisines (Wolf-Moritz). À la clé: des centaines d’emplois préservés, voire sauvés, et une dynamique entrepreneuriale en mouvement permanent.

34. Hugues Delcourt
Ce Français de 48 ans s’est construit une solide réputation dans le milieu bancaire en multipliant les missions dans toute l’Asie, le Moyen-Orient et l’Europe. Depuis octobre 2014, Hugues Delcourt est président du comité directeur et CEO de la Banque internationale à Luxembourg et affiche de bons résultats dans le cadre d’une stratégie «2020» qui positionne la banque comme un acteur de référence à l’international.

35. Carlo Thelen
Brillant économiste, Carlo Thelen, 45 ans, dirige la Chambre de commerce depuis début 2014, après y avoir passé 15 ans successivement comme directeur des affaires économiques, directeur des affaires internationales et chief economist. Très fin connaisseur des dossiers économiques, il n’est pas avare de commentaires sur les décisions prises par le gouvernement. Très actif par ailleurs dans la promotion du Luxembourg à l’étranger, il s’engage aussi socialement à travers sa fonction de secrétaire général de l’Œuvre nationale de secours Grande-Duchesse Charlotte.

36. Keith O’Donnell
À la tête du cabinet de conseil fiscal Atoz depuis sa création en 2004, également leader des activités real estate du réseau mondial Taxand, Keith O’Donnell, Luxo-Irlandais de 48 ans, ne ménage pas ses efforts pour promouvoir le savoir-faire luxembourgeois en matière de fiscalité. Une activité sans relâche également relayée au sein de la commission ad hoc de l’Alfi* ou encore auprès de l’OCDE*. Il est également membre du groupe d’experts de la Commission européenne sur les fonds immobiliers ouverts (Oeref*).

37. Vincent Bechet
CEO d’Inowai – anciennement Property Partners – depuis 2006, Vincent Bechet, 52 ans, pilote le développement international (Belgique, France) de ce qui est l’un des principaux bureaux de conseil en immobilier commercial et résidentiel. Il est également président de l’asbl Luxreal, qui fédère les professionnels de l’immobilier au Grand-Duché. Son implication fait de lui une figure de proue de l’immobilier luxembourgeois. Il est par ailleurs administrateur de plusieurs chambres de commerce internationales.

38. Yves Elsen
Fraîchement élu à la présidence du conseil de gouvernance de l’Université du Luxembourg, Yves Elsen, 58 ans, s’attèle, sans relâche, à établir des passerelles entre la recherche publique et la recherche privée. Une mission qu’il a développée avec succès en tant que président du FNR entre 2010 et 2016. Depuis 2003, il est également managing partner et CEO d’Hitec, dont il a piloté le développement dans le domaine très pointu des technologies satellites.

39. Serge de Cillia
Personnalité incontournable du milieu bancaire luxembourgeois, Serge de Cillia est à la tête de l’ABBL* depuis mai 2014. Cette fonction de directeur général et président du comité de direction de l’association bancaire n’est que la consécration de son engagement de longue date pour la cause des banques luxembourgeoises: il y est entré en 2000, après 15 années d’expérience au sein de la BGL.

40. Paul Helminger
Le doyen de ce Top 100 (76 ans), ancien bourgmestre de la capitale (entre 1999 et 2012), n’en est pas moins particulièrement actif. Outre la présidence d’Intesa Sanpaolo Bank Luxembourg, Paul Helminger est à la tête des conseils d’administration de Luxair et Cargolux, étant ainsi au cœur des défis stratégiques rencontrés par le secteur aérien national. Il n’en oublie pas l’esprit d’entrepreneur de ses débuts: il préside ainsi SnapSwap, une start-up qui opère en tant qu’établissement de monnaie électronique. 

41. Pierre Zimmer
C’est une des recrues-clés du groupe Post de ces dernières années: Pierre Zimmer, 51 ans, est arrivé en 2013 au sein du comité de direction du groupe après quatre années passées à la tête du Centre de traitement informatique de l’État. Promu directeur général adjoint de Post en 2016, en charge de l’IT, il accompagne et participe directement à la modernisation et la redynamisation du groupe.

42. Luc Frieden
De retour au Luxembourg après un «exil» d’un an et demi chez Deutsche Bank à Londres, Luc Frieden, 53 ans, a vite retrouvé ses marques dans un pays où il fut de longues années ministre des Finances. Outre une place d’associé au sein du cabinet d’affaires Elvinger Hoss Prussen, il a pris en mains les conseils d’administration de la Bil* et du groupe Saint-Paul. Bien que retiré de la vie politique, il n’en reste pas moins disposé à «prendre des responsabilités sur le plan national ou européen» si jamais on le lui demande…

43. René Elvinger
Il aurait pu aspirer à une retraite paisible, après 25 années passées au sein de la société Elth. Mais en 2011, René Elvinger, aujourd’hui âgé de 65 ans, cède à la tentation de racheter l’ensemble des usines du groupe, alors réunies sous l’entité Cebi International. Il développe et renforce le rayonnement international du groupe qui dispose de très nombreuses filiales à l’étranger. Il est également membre de la Fedil* et du Haut Comité pour le soutien, le développement et la promotion de l’industrie.

44. Marc Hoffmann
Marc Hoffmann, 58 ans, est un banquier entrepreneur qui a réussi son pari fou: créer de toutes pièces une banque privée d’envergure. Créée en 2007 et adossée au groupe d’investissement international Quilvest depuis 2010, la Compagnie de banque privée s’est imposée sur le marché parmi les principaux acteurs du secteur et a exporté son savoir-faire à Singapour et en Belgique. Ses nombreuses connexions sur la Place – il a dirigé la Bil* pendant six ans avant de créer CBP – en font un de ces dirigeants qui comptent.

45. Yves Francis
Parmi les grands patrons des Big Four, Yves Francis est certainement l’un des plus discrets. Ce Belge de 49 ans, en place depuis pourtant sept ans à la tête de Deloitte, n’en est pas moins très actif sur la Place, notamment via le Haut Comité pour le développement de la place financière dont il est membre. Il est, en outre, depuis 2015, membre du conseil d’administration «global» de Deloitte, assurant le développement du réseau de firmes présent dans 150 pays.

46. Jean Lucius
CEO du fournisseur d’énergie Enovos Luxembourg depuis sa création en 2009, Jean Lucius, 60 ans, a été promu en 2015 CEO de la maison mère, Enovos International, devenue depuis Encevo. Spécialisé dans les questions énergétiques, il est notamment très actif dans le développement de solutions de transition énergétique basées sur les énergies vertes.

47. Christian Thiry
Grand défenseur de l’entrepreneuriat luxembourgeois, Christian Thiry, 64 ans, est administrateur-directeur de Karp-Kneip Constructions. Il vient juste de céder à Jean-Marc Kieffer la tête du Groupement des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics, mais reste tout de même une référence dans le milieu. 

48. Gérard Hoffmann
Au sein d’un secteur-clé en plein développement tel que l’ICT, Gérard Hoffmann, 53 ans, tient un certain nombre de rênes. Outre la direction d’une des principales sociétés de services, Telindus (groupe Proximus), en croissance constante, il préside, depuis 2014, ICTluxembourg, association qui regroupe l’ensemble des professionnels du secteur du pays. Il est à ce titre un des interlocuteurs privilégiés du gouvernement dans la mise en place de la stratégie nationale Digital Lëtzebuerg.

49. Nicolas Mackel
Diplomate de carrière depuis qu’il a rejoint le ministère des Affaires étrangères en 1999, Nicolas Mackel, 46 ans, a bien eu l’occasion d’user de ses compétences depuis sa prise de fonction, en juillet 2013, en tant que CEO de l’agence de promotion du secteur financier Luxembourg for Finance. Particulièrement impliqué sur le dossier des fintech, il œuvre à faire de la Place luxembourgeoise un site de référence pour tous les acteurs financiers internationaux.

50. René Winkin
René Winkin, 49 ans, est actif depuis plus de 15 ans au sein de la Fedil*. Entré en tant que conseiller, il en a gravi tous les échelons pour en prendre la direction générale en 2015. Il est notamment spécialisé dans les questions énergétiques, en tant que secrétaire général du Groupement pétrolier luxembourgeois. Son «duo» avec le nouveau président Nicolas Buck a clairement redonné à la Fedil une visibilité et un élan nouveaux.

51. Richard Forson
À bientôt 55 ans, Richard Forson est l’un des hommes-clés de Cargolux, qui a traversé les récentes turbulences de la compagnie, notamment la rocambolesque et éphémère prise de participation de Qatar Airways. Une première fois CEO (par intérim) entre 2012 et 2014, il occupe de nouveau, et à plein temps, cette fonction depuis le départ précipité de Dirk Reich en juin 2016. Il tente, tant bien que mal, de faire face à la fois à un climat social tendu et à des conditions de marché délicates.

52. Marianne Welter
Âgée de 48 ans, Marianne Welter a rejoint la société familiale Arthur Welter Transports créée en 1962 dont elle est très vite devenue directrice générale, en étroite collaboration avec sa sœur Viviane. Son aura lui a aussi ouvert les portes de la présidence du Groupement des entrepreneurs de transports, la fédération qui défend les intérêts de plus de 260 entreprises issues du secteur des transports routiers et de la logistique.

53. George Nasra
Avec une discrétion cadrant parfaitement dans le paysage financier luxembourgeois, George Nasra, 69 ans, est à la tête du holding Precision Capital depuis 2012. Autrement dit, il détient, entre ses mains, une partie de l’existence de la Bil* et de KBL european private bankers, deux banques détenues (à 90% et 100%) par Precision. Cet ancien directeur général de la Banque internationale du Qatar occupe d’ailleurs, dans les deux cas, les fonctions de vice-président du conseil d’administration.

54. Adrien Ney
Sans faire (trop) de bruit, Adrien Ney, 57 ans, pilote depuis 2005 la compagnie aérienne nationale Luxair. Son passé de CEO de Commerzbank International lui permet d’allier rigueur et pragmatisme. En dépit de quelques turbulences financières et sociales, il parvient à redresser la société qui fut un temps en difficulté et la maintenir compétitive malgré une concurrence toujours plus rude.

55. Robert Scharfe
Discret CEO de la Bourse de Luxembourg depuis 2012, Robert Scharfe, 63 ans, a insufflé une nouvelle jeunesse à une place de marché internationale centrée sur les obligations. Au Grand-Duché sont ainsi listées quelque 40% des obligations internationales cotées en Europe et 20% de celles cotées au niveau mondial. Il est également l’instigateur du Luxembourg Green Exchange, la première bourse mondiale entièrement dédiée aux investissements destinés à lutter contre le réchauffement climatique, lancée en 2016.

56. Camille Thommes
Depuis plus de 15 ans, Camille Thommes, 55 ans, œuvre à la promotion et au développement des fonds d’investissement au Luxembourg. Et encore plus depuis 2007, date à laquelle il est devenu directeur général de l’Alfi*. Depuis, le patrimoine net global des fonds luxembourgeois a pratiquement doublé, jusqu’à 3.500 milliards d’euros. Entre deux roadshows à l’étranger, il siège également dans plusieurs comités consultatifs de la CSSF* et est membre du Haut Comité de la place financière.

57. Christian Strasser
Longtemps fidèle du secteur bancaire, au sein de la Bil* où il fut membre du comité de direction, Christian Strasser, 45 ans, est passé du côté des assurances en 2015. Membre de la direction de Lalux, il en a été nommé directeur général au 1er janvier 2016, dirigeant ainsi un des plus importants groupes d’assurances du pays. Il est également un des trois vice-présidents de l’Aca*.

58. Romain Schmit
Romain Schmit, 53 ans, dirige la Fédération des artisans depuis 2001, après en avoir été le responsable des affaires sociales entre 1995 et 2000. Également membre du Conseil économique et social, il est très actif sur Twitter et n’hésite jamais à y donner son avis sur les grands sujets de politique économique. Il est particulièrement engagé dans les débats autour des décisions prises par le gouvernement. Cela donne lieu, régulièrement, à des échanges pour le moins vifs et acides.

59. Patrick Hansen
Aux commandes de la compagnie d’aviation d’affaires Luxaviation depuis 2010, Patrick Hansen, 44 ans, en a fait le deuxième opérateur mondial avec une flotte de 250 appareils et plus de 1.500 collaborateurs et vise désormais le rang de numéro un. Il est, par ailleurs, très fortement impliqué dans la vie économique du pays, en tant que cofondateur et associé des sociétés d’investissement Saphir Capital Partners et Edison Capital Partners, ainsi que président de la société de gestion European Capital Partners.

60. Marc Hengen
Le secteur de l’assurance et de la réassurance constitue un des piliers de la place financière au Luxembourg, et Marc Hengen, 50 ans, est l’un de ses fers de lance. Depuis mars 2013, il occupe les fonctions d’administrateur délégué au sein du comité de direction de l’Association des compagnies d’assurances et de réassurances. Fort de près de 20 années d’expérience dans le secteur, il plaide pour un soutien de cette activité davantage prononcé de la part du gouvernement.

61. Jacques Brauch
Ce Luxembourgeois de 54 ans, formé en Allemagne, dirige l’une des principales sociétés de construction du pays, Soludec. On doit à Jacques Brauch quelques chantiers remarquables comme la passerelle cyclable du pont Adolphe, le nouveau siège de la CSSF* ou encore la rénovation de l’Hôtel Le Royal. Le groupe développe également d’importants projets résidentiels, dont l’imposant Soho dans le quartier Gare ou des résidences à Belval.

62. Michel Reckinger
Michel Reckinger, 49 ans, a pris la présidence, en mars 2015, de la Fédération des artisans, succédant à deux décennies de règne de Norbert Geisen. Ce dirigeant de l’entreprise familiale d’installation de chauffage Reckinger Alfred SA, fondée en 1911 (il en représente la quatrième génération), a fait du développement de la formation continue son cheval de bataille. Il a ainsi initié la création de centres de compétences dédiés dans les domaines de l’équipement technique, du parachèvement ou encore de l’ICT.

63. Jean-Lou Siweck
Arrivé à la rédaction en chef du Wort après avoir été pendant huit ans conseiller du Premier ministre Jean-Claude Juncker, Jean-Lou Siweck, 46 ans, a profondément changé l’approche éditoriale du quotidien le plus lu du pays, en prenant quelques distances avec le parti chrétien-social. Membre fondateur de la Fondation de Luxembourg, il est également membre de l’Institut grand-ducal (section des sciences morales et politiques).

64. Alain Berwick
C’est au moment où se clôturait cette édition de Paperjam qu’Alain Berwick, 59 ans, a annoncé son départ pour la fin de l’année de ses fonctions de CEO de RTL Radio & Télé Lëtzebuerg qu’il occupait depuis 1994. Il n’en reste pas moins un des acteurs les plus incontournables dans le paysage médiatique national. Il demeure encore quelques mois au sein du groupe RTL pour finaliser les projets en cours, notamment la livraison des nouveaux locaux au printemps prochain, avant de partir définitivement en été, pour ses 60 ans.

65. Guy Hoffmann
Depuis 2011, Guy Hoffmann, 52 ans, occupe la présidence du comité de direction de Raiffeisen, une des rares banques «luxembourgeoises» de la Place. Il a largement contribué au rajeunissement et à la redynamisation de l’enseigne. Il a également joué un rôle majeur dans le partenariat signé avec Post Finance pour l’activité de comptes postaux. Ses compétences ont été reconnues à l’international, puisque depuis fin novembre, il est membre du comité directeur de l’IRU, l’union internationale des coopératives.

66. Charles-Louis Ackermann
Président, depuis plus de 30 ans, de la Poudrerie de Luxembourg, et dirigeant de sa filiale Accumalux, Charles-Louis Ackermann, 65 ans, œuvre inlassablement pour le développement du groupe à l’international (République tchèque, Australie, Égypte…), se muant en ambassadeur de luxe du Grand-Duché. Administrateur de la Fedil*, il siège également à la Business Association Luxembourg-Russia et à la Chambre de commerce luxembourgo-chilienne, ainsi que dans quelques autres sociétés industrielles luxembourgeoises.

67. Marc Feider
Marc Feider, 58 ans, est, depuis 2008, senior partner du cabinet d’avocats Allen & Overy, où il officiait depuis 2000 en tant que managing partner. Reconnu pour son expérience dans le private equity (il est d’ailleurs membre du conseil d’administration de la LPEA*), il est considéré comme l’un des meilleurs avocats de la Place. Membre de plusieurs associations professionnelles, il fait, entre autres, partie du comité «formation» de l’Ila*.

68. Paul Junck
À 59 ans, Paul Junck est particulièrement actif dans des domaines très variés. Président de la Fédération des hôpitaux luxembourgeois depuis juillet 2009, il a, à ce titre, pesé dans la rédaction de la future loi hospitalière en cours d’examen. Parallèlement, il est actif dans le secteur du private equity et des investissements en tant que managing director de la LPEA*, une fonction qu’il occupe depuis 2010. Il est également membre de l’Ila*.

69. Ed Goedert
À 64 ans, Ed Goedert est plus que jamais une figure-clé du secteur de l’automobile. Fondateur du multiconcessionnaire Autopolis, il l’a dirigé pendant deux décennies avant de passer la main en 2014. Devenu président de l’Adal*, dont il est le représentant auprès de plusieurs organisations liées à l’automobile, il est également membre de la Sécurité routière. Son dernier gros dossier a été la création de la House of Automobile, qui regroupe les principales fédérations du pays du secteur.

70. Xavier Garambois
Régulièrement montré du doigt pour des pratiques d’optimisation fiscale, Amazon n’en demeure pas moins un des plus gros employeurs du pays, avec plus de 1.200 salariés. Le pilotage de ce développement est à mettre au compte de Xavier Garambois, 45 ans, qui après avoir fait les beaux jours d’Amazon France, a pris la direction générale d’Amazon Europe en 2012 en tant que vice-president, European Consumer Business du groupe. Il y a 10 ans, Amazon employait au Luxembourg une vingtaine de personnes…

71. Freddy Brausch
Même s’il a cédé à Patrick Geortay, en mai dernier, son mandat de national managing partner de la firme d’avocats Linklaters, Freddy Brausch (61 ans) n’en reste pas moins très actif dans le domaine des fonds d’investissement où ses compétences sont reconnues à l’international. Il est désormais en charge de la gestion des dossiers pour les clients «fonds» de Linklaters. Vice-président du comité exécutif de l’Alfi*, il siège également à la CSSF* et au Haut Comité pour le développement de la place financière.

72. Bob Kneip
Infatigable entrepreneur amoureux d’art, Bob Kneip, 54 ans, a fait de sa société éponyme une référence internationale en matière de documentation pour l’industrie des fonds d’investissement. Il reste parallèlement très impliqué dans les réflexions autour des développements du secteur. Il est, par ailleurs, très actif en matière de responsabilité sociétale des entreprises.

73. Amal Choury
C’est une des très rares femmes haut placées dans le secteur ICT au Luxembourg. Amal Choury, 50 ans, a fait de la société e-Kenz, qu’elle a fondée en 2008, le premier prestataire luxembourgeois spécialisé SAP avec une cinquantaine de consultants. Spécialiste du cloud, elle est vice-présidente d’Eurocloud Luxembourg (une fonction qu’elle a aussi occupée au niveau européen). Elle est par ailleurs vice-présidente d’ICTluxembourg. Depuis janvier 2015, elle occupe également un siège au conseil d’administration du List*.

74. Paul Peckels
Appelé en 2013 à la direction du groupe Saint-Paul, Paul Peckels, 51 ans, œuvre depuis – avec une certaine réussite – à la restructuration et au redressement du groupe de médias, éditeur, notamment, du Luxemburger Wort. Il est, entre autres, à l’origine de la création de Luxmediahouse (en coentreprise avec le groupe concurrent Editpress), pour la commercialisation des titres en Belgique. Il a également été nommé président, au printemps 2016, du Conseil de presse où il apporte un certain coup de jeune.

75. Thomas Seale
À la tête d’EFA* pratiquement depuis sa création, en 1996, l’Américain Thomas Seale, 59 ans, est un des acteurs-clés dans le secteur prolifique des fonds d’investissement au Luxembourg. Parallèlement au développement de son entreprise, devenue un pilier de l’écosystème des fonds, il s’engage également dans les fonds éthiques et préside, à ces fins, l’agence luxembourgeoise de labellisation Luxflag. Il siège par ailleurs au conseil d’administration de l’Alfi* ainsi qu’à son comité stratégique.

76. Danièle Fonck
Inusable directrice générale du groupe Editpress, rédactrice en chef du Tageblatt et directrice du Jeudi, Danièle Fonck, 63 ans, est également une ardente défenseuse de la profession de journaliste. Vice-présidente du Conseil de presse (après en avoir été la seule femme présidente, entre 2008 et 2010), elle est toujours très fortement impliquée dans les discussions autour des modifications législatives concernant les médias ou, comme en ce moment, l’aide de l’État à la presse.

77. Jean-Paul Schuler
Fort d’une vaste expérience dans le secteur industriel (Galvalange, TradeArbed, ArcelorMittal) marquée par la recherche et l’innovation, Jean-Paul Schuler, 60 ans, dirige depuis 2013 le GIE* Luxinnovation (qui a, en 2016, absorbé Luxembourg for Business). Il a largement contribué au développement des activités de cette agence dédiée à la promotion de l’innovation au Luxembourg et milite sans relâche pour une meilleure et plus étroite collaboration entre les acteurs de la recherche et les PME surtout.

78. Rudi Balling
Généticien allemand de renom, Rudi Balling, 63 ans, dirige depuis 2009 le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine, un centre de recherche de l’Université du Luxembourg. Il y a mis en place une équipe de plus de 200 chercheurs qui s’attèlent à trouver des remèdes aux maladies neurologiques (en particulier la maladie de Parkinson). Il a placé le Luxembourg sur la carte de la recherche mondiale en la matière, au point que le LCSB vient de rejoindre le réseau transnational européen Elixir, lui permettant un accès plus vaste à des données issues d’études biologiques et médicales.

79. Colette Dierick
Depuis le 16 août dernier, Colette Dierick (56 ans) est officiellement la CEO d’ING Luxembourg, après cinq années passées à siéger au conseil d’administration de la banque orange. À la tête d’une des banques les plus dynamiques de la Place, elle va notamment devoir gérer le transfert de l’ensemble des 800 collaborateurs dans le futur siège unique quartier Gare. Très branchée technologie, elle va aussi soutenir le développement numérique de la banque.

80. Anouk Agnes
Principal artisan de la promotion et de la bonne marche du secteur des fonds d’investissement au Luxembourg, l’Alfi* compte en la personne d’Anouk Agnes, 43 ans, une représentante de choix. Directrice générale adjointe depuis 2012, en charge de la communication et du business development, elle a donné une plus grande visibilité et un dynamisme accru à une association-clé de la Place. Elle siège par ailleurs au Conseil national des finances publiques, qui surveille de près la bonne tenue du budget de l’État.

81. Romain Braas
Spécialiste de l’assurance-vie, Romain Braas, 53 ans, est, depuis 2012, CEO du Groupe Bâloise à Luxembourg, après avoir rejoint le groupe en 2005. Il a largement contribué au développement de l’assureur sur la Place. Il est également présent dans le suivi des dossiers plus «techniques», en tant que membre du conseil d’administration de l’Aca* et membre fondateur de l’Alac*.

82. Betty Fontaine
Directrice générale associée de la Brasserie Simon depuis 2006, Betty Fontaine, 39 ans, est la benjamine de ce classement 2016. À la tête d’une petite brasserie familiale – dont elle descend en ligne directe –, elle lutte avec ses moyens contre l’hégémonie des deux grands (Brasserie nationale et Brasserie Diekirch) et milite pour une meilleure ouverture du marché à la concurrence.

83. Fernand Heinisch
À la tête de la toute jeune Union luxembourgeoise des agences de voyages (Ulav), fondée fin 2014, Fernand Heinisch, 51 ans, milite activement pour la protection d’une profession bousculée par les sites de vente de voyage en ligne. Il connaît plutôt bien son sujet: depuis 30 ans, il travaille au sein de la société familiale Voyages Emile Weber dont il est gérant-associé depuis 2007. Il y est plus spécifiquement en charge du marketing, de la communication, de la vente et du tourisme.

84. Jean-Marc Kieffer
Dans la société de construction CDCL fondée par son grand-père, Jean-Marc Kieffer, 44 ans, occupe depuis juin 2016 la présidence «opérationnelle» du conseil d’administration, après avoir été directeur général pendant sept ans. L’efficacité de son management et la réussite de cette société, devenue un des principaux acteurs du secteur, l’ont aussi conduit à être élu à l’automne 2016 à la présidence du Groupement des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics.

85. Serge Krancenblum
En tant que directeur général du groupe SGG, Serge Krancenblum, 55 ans, a développé à l’international un groupe de services financiers qui compte désormais plus de 600 salariés, dont plus de la moitié au Grand-Duché. Président de l’association luxembourgeoise des family offices, il est également très actif dans le développement du cadre législatif pour la mise en place de solutions de gestion transnationales.

86. Claude Metzdorf
Âgé de 58 ans, Claude Metzdorf est un pur produit DuPont. Il y a gravi tous les échelons, de Richemond (États-Unis) jusqu’au Luxembourg, au point de devenir directeur général en avril 2014. On lui doit en grande partie le maintien et le développement au Luxembourg de bon nombre d’activités mondiales R&D du groupe. En août 2016, après avoir cédé son poste de CEO à Paul Meyers, il s’est vu confier la responsabilité du développement d’une nouvelle ligne de production du Tyvek, l’un des produits phares de la marque.

87. Marc Wengler
À la tête, depuis 2015, du quatrième plus gros employeur du pays, les Chemins de fer luxembourgeois, Marc Wengler, 49 ans, compte déjà près de 15 ans de présence au sein des CFL* où il est arrivé en tant que directeur financier. En moins de deux ans, il a déjà réalisé de très bons résultats de croissance, supérieurs aux prévisions. Également président du conseil d’administration de CFL Multimodal, il est très engagé dans le développement de liaisons de fret directes entre la Chine et le Luxembourg.

88. Georges Eischen
Depuis décembre 2012, Georges Eischen, 46 ans, dirige – avec Jo Studer et Jeff Arendt – la centrale d’alimentation La Provençale. Dans la continuité de leurs aïeux, ils ont poursuivi le développement des «Halles du Luxembourg», qui emploient aujourd’hui un millier de personnes et assurent la livraison quotidienne de 35.000 articles dans la Grande Région. Une réussite qui n’empêche pas M. Eischen de cultiver la discrétion, au point de refuser de nous faire parvenir une photo de lui…

89. Nicolas Henckes
Arrivé de Legitech au sein de l’Union des entreprises luxembourgeoises en septembre 2013 en tant que secrétaire général, Nicolas Henckes, 42 ans, a bien vite donné un ton dynamique à sa fonction, relayé notamment par une activité sur Twitter intense et souvent très critique. Il est notamment monté au créneau après les annonces faites par le gouvernement en matière de flexibilisation du temps de travail, estimant que l’exécutif n’a pas joué franc-jeu sur ce dossier.

90. Paul-Michael Schonenberg
Infatigable défenseur des relations économiques entre les États-Unis et le Luxembourg en tant que chairman et CEO de la Chambre de commerce américaine au Luxembourg (Amcham), Paul-Michael Schonenberg, 71 ans, est l’un des doyens de ce Top 100 depuis 2000. Ce New-Yorkais d’origine, ardent partisan du partenariat transatlantique de commerce et d’investissement, préside également depuis 2012 le Conseil national pour étrangers, dans un climat cependant très tendu.

91. Sébastien Danloy
Du haut de la tour rouge d’Esch-Belval, Sébastien Danloy, 46 ans, dirige depuis 2011 RBC Investor Services Bank. Il est surtout, au sein du groupe, responsable depuis le Grand-Duché du bon développement des filiales européennes et ardent défenseur de la Place auprès de sa maison mère. Il est également membre du conseil d’administration de l’ABBL*.

92. Björn Ottersten
À 55 ans, Björn Ottersten est professeur, chercheur et ingénieur en électronique. Il est directeur de l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de l’Université du Luxembourg pour lequel il a reçu, en 2012, le prix de renommée internationale «Technical Achievement Award» de l’IEEE*. Ses travaux dans le domaine des technologies de l’information ont marqué les dernières décennies et continuent, aujourd’hui, de positionner le pays en pointe dans le domaine.

93. Georges Rassel
Nommé directeur général et président du comité de direction du groupe Paul Wurth début 2015, Georges Rassel, 52 ans, est un pur produit de la maison. Il y est entré en 1988 armé de son diplôme d’ingénieur civil et y a gravi tous les échelons. Dans la continuité d’expansion géographique de son prédécesseur, Marc Solvi, il a notamment signé de nouveaux contrats en Inde. Il a aussi porté la création d’InCub, un incubateur dédié aux nouvelles entreprises industrielles technologiques et innovantes.

94. Tom Wirion
Avocat de formation, Tom Wirion, 47 ans, dirige la Chambre des métiers depuis 2014. Homme de dossiers, il s’applique, avec son équipe, à entretenir un lien très étroit avec tous les membres de la Chambre. Ardent défenseur de l’artisanat, il s’est donné comme mission prioritaire d’en changer l’image, notamment auprès des jeunes, de leurs parents et des enseignants. Membre du Conseil économique et social et du comité exécutif de l’UEL*, il siège également au conseil de la SNCI*.

95. Johan Vanneste
Arrivé à la tête de Lux-Airport en 2014 après une longue carrière de dirigeant dans des compagnies aériennes, Johan Vanneste, Belge de 56 ans, s’attèle sans relâche au développement de l’aéroport de Luxembourg. La croissance enregistrée depuis deux ans a même dépassé les objectifs, le Findel continuant à attirer de plus en plus de passagers et de compagnies aériennes, y compris, désormais, les low cost drainant un nouveau type de clientèle.

96. Claude Seywert
Arrivé chez le gestionnaire de réseaux d’électricité et de conduites de gaz naturel Creos Luxembourg en 2012 après une dizaine d’années passées dans le secteur de la sidérurgie, Claude Seywert, 45 ans, en est devenu CEO en 2015. À ce titre, il a ensuite rejoint le comité de direction d’Encevo, la nouvelle appellation d’Enovos International, maison mère de Creos.

97. Nico Binsfeld
Après une longue carrière menée dans le secteur des télécoms (Netcore, devenu ensuite Post Telecom PSF), Nico Binsfeld, 55 ans, a pris en mains la toute nouvelle House of Training, entité dédiée à la formation professionnelle continue. Un rôle sur mesure pour celui qui milite ardemment pour le développement des compétences en matière de technologies d’information sur la Place. Il est, ainsi, membre du conseil d’administration d’ICTluxembourg en charge du volet «e-skills».

98. Nicolas Comes
À la tête depuis 40 ans de l’entreprise familiale (Carrosserie Comes & Cie) dont il a fait une référence internationale, Nicolas Comes, 68 ans, manie avec succès innovation et savoir-faire. Il est aussi cofondateur de la société de haute technologie Hitec, notamment spécialisée dans les antennes satellites, et qui s’est fait une place de choix dans ce segment très pointu. Également administrateur de plusieurs sociétés d’investissement, il est en veille permanente sur les derniers développements entrepreneuriaux dans le pays.

99. Yves Stein
Si la KBL european private bankers rayonne de plus belle au Luxembourg et en Europe, elle le doit en grande partie à la stratégie développée par Yves Stein, 53 ans. Arrivé en 2013 en tant que responsable groupe de l’activité private banking, il a été promu, en 2014, group CEO. La banque, régulièrement primée par la presse spécialisée, poursuit une stratégie d’expansion internationale, visant l’objectif avoué de devenir l’un des meilleurs groupes européens de banque privée.

100. Paul Jung
Depuis le printemps 2015, Paul Jung, 52 ans, occupe les fonctions de managing director des trois sites luxembourgeois du groupe Ceratizit, qu’il avait rejoint en 2008 après un passage chez Arbed puis Circuit Foil. Également membre du conseil d’administration de la Fedil, il contribue activement au développement national de la société, spécialisée dans les solutions d’usinage en carbure.

Abréviations utilisées
ABBL: Association des banques et banquiers, Luxembourg
Aca: Association des compagnies d’assurances et de réassurances
Adal: Association des distributeurs automobiles luxembourgeois
Alac: Association luxembourgeoise des actuaires
Alfi: Association luxembourgeoise des fonds d’investissement
Bil: Banque internationale à Luxembourg
CFL: Chemins de fer luxembourgeois
CNFP: Conseil national des finances publiques
CNS: Caisse nationale de santé
CSSF: Commission de surveillance du secteur financier
EFA: European Fund Administration
Fedil: Fédération des industriels luxembourgeois
FJD: Fédération des jeunes dirigeants d’entreprise de Luxembourg
GIE: Groupement d’intérêt économique
IEEE: Institute of Electrical and Electronics Engineers
Ila: Institut luxembourgeois des administrateurs
Ilea: Industrie luxembourgeoise des équipements de l’automobile
ILR: Institut luxembourgeois de régulation
ILTM: Industrie luxembourgeoise de la technologie du métal
List: Luxembourg Institute of Science and Technology
LPEA: Luxembourg Private Equity & Venture Capital Association
OCDE: Organisation de coopération et de développement économiques
Oeref: Open-ended real estate funds
SNCI: Société nationale de crédit et d'investissement
UEL: Union des entreprises luxembourgeoises