ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Elevator Pitch

DataThings: ordonner les données



Confortée par l’accueil et l’intérêt des industriels pour sa technologie, DataThings accueillera un nouvel associé d’ici la fin de l’année. (Photo: DR / archives)

Confortée par l’accueil et l’intérêt des industriels pour sa technologie, DataThings accueillera un nouvel associé d’ici la fin de l’année. (Photo: DR / archives)

Ce sont, en quelque sorte, les façonneurs de l’industrie 4.0.

Les quatre fondateurs de la start-up Datathings, Grégory Nain, Assaad Moawad, Thomas Hartmann et François Fouquet, ont développé Greycat, un outil capable d’ordonner l’amas d’informations obtenu par différents capteurs, en particulier ceux installés dans les usines, pour permettre leur analyse à la volée.

«Il s’agit d’un stockage intelligent de données ayant une relation entre elles et évoluant dans le temps, explique Grégory Nain, le CEO de la jeune pousse. De cette façon, des algorithmes d’apprentissage peuvent y accéder très rapidement.»

Très discrète durant sa première année, cette spin-off de l’université a annoncé au mois de mars plusieurs collaborations avec des «early adopters», dont le gestionnaire luxembourgeois des réseaux électrique et gazier Creos. Mais son champ d’action ne s’arrête pas à l’industrie puisque la start-up participe à un projet européen pour développer, avec la métropole de Lyon, un système intelligent de gestion de l’eau. De gros clients qui serviront de référence à Datathings pour lancer Greycat sur le marché.

En bref: 

  • Start-up: DataThings
  • Création: janvier 2017
  • Localisation: Paul Wurth InCub
  • Capital social: 12.550 euros
  • Fondateurs: Grégory Nain, Assaad Moawad, Thomas Hartmann et François Fouquet
  • Levée(s) de fonds: aucune
  • Chiffre d’affaires: 120.000 euros en 2017
  • Objectifs de croissance: Doubler le chiffre d’affaires en 2018 et passer de 2 à 6 collaborateurs