POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Négociations gouvernementales

Dan Biancalana n’entend pas entrer au gouvernement



biancalana-1.jpg

Dan Biancalana a assuré vouloir se concentrer sur ses responsabilités à la tête de la commune de Dudelange. (Photo: LSAP)

Le député-bourgmestre de Dudelange annonce ce lundi sa volonté de «mettre l’accent» sur son mandat local, déclinant de fait l’hypothèse d’une éventuelle obtention d’un poste ministériel.

Sorti affaibli des élections, le LSAP a annoncé sa volonté de se renouveler. Pourtant, à ce jour, aucune décision officielle n’est venue concrétiser ce souhait. Si Taina Bofferding a indiqué ce week-end sur les ondes de la radio 100,7 «ne pas avoir été sollicitée» pour un poste ministériel, une autre figure montante socialiste assure qu’il refusera une telle offre.

Interrogé lundi par nos confrères de la radio socioculturelle, Dan Biancalana (41 ans), le député-bourgmestre de Dudelange, estime vouloir «mettre l’accent» sur ses responsabilités à la tête de la commune. Un mandat qu’il occupe depuis octobre 2017. Si celui qui a été élu en quatrième position dans la circonscription Sud, derrière Jean Asselborn, Mars Di Bartolomeo et Dan Kersch, souhaite que «des ponts soient construits entre la jeune génération d’hommes et de femmes politiques et ceux dotés d’une plus grande expérience», il ne souhaite pas «grandir trop vite». Et donc poursuivre son apprentissage politique avant d’exercer des responsabilités gouvernementales.

À ce jour, les deux seules annonces effectuées autour du nom des futurs ministres socialistes font suite à la volonté de Nicolas Schmit, actuel ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, de briguer un mandat de commissaire européen. Étienne Schneider, actuel vice-Premier ministre et ministre de l’Économie, avait fait part, de son côté, de sa volonté de figurer dans les rangs du futur gouvernement.