ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

À quoi faut-il être attentif pour bien choisir son prestataire de cloud computing?

CTG, un cloud provider avec une vision end-to-end


Retour au dossier

2_900x600_indiv-philippe_durando-kpmg.jpg

Le cloud computing est aujourd’hui omniprésent: entre les documents en partage collaboratif traités au bureau et la sauvegarde de notre téléphone mobile qui se fait automatiquement, il est devenu difficile de s’en passer.

L’hébergement et la transmission de nos données privées et professionnelles sont confiés à des entreprises capables de répondre au besoin de plus en plus important en stockage, tout en assurant la sécurité et en garantissant une fiabilité totale pour un accès permanent. CTG Luxembourg PSF s’est engagé dans cette voie pour inclure du cloud computing dans son catalogue de services.

Grâce à son organisation en delivery center, CTG est en mesure de prendre en charge n’importe quelle partie de l’informatique de ses clients en utilisant une approche end-to-end de l’outsourcing IT, incluant l’analyse business, le développement, le support en production, les services cloud et les solutions de test.

Pour ce faire, l’accompagnement se doit d’être personnalisé pour répondre aux spécificités des clients afin de couvrir l’ensemble de leurs besoins. Dans cette vision, le cloud prend alors toute sa valeur lorsqu’il est utilisé à bon escient.

Les décideurs qui se tournent aujourd’hui vers le cloud ont des objectifs stratégiques clairs en termes de maîtrise des coûts et des processus: il ne s’agit plus, par exemple, d’avoir un serveur à gérer, physiquement et techniquement, dans les locaux mêmes de l’entreprise. L’amélioration des réseaux permet de s’affranchir de ces contraintes pour se tourner vers des acteurs experts, qui proposent des solutions évolutives clés en main, incluant l’administration de tels serveurs à distance.

CTG Luxembourg PSF est capable de proposer, de mettre en place et d’administrer des solutions sur mesure, adaptées au mieux à chaque client, en utilisant tout autant des services standardisés – comme le cloud d’Amazon ou celui de Microsoft – que ses propres infrastructures.

«Il faut éviter de dire que le cloud est la solution miracle», déclare cependant Olivier Saucin, directeur européen de la ligne ITSM de CTG. En effet, chaque utilisateur fait face à des besoins différents, qui peuvent être l’impératif d’une large capacité de stockage ou bien le contrôle à distance des applications sensibles, hébergées dans le cloud. Pour d’autres, encore, c’est l’évolutivité de la solution d’hébergement, en termes de performance et de débit, par exemple, qui primera sur le reste. En somme, chaque utilisation du cloud est unique et répond à des besoins spécifiques, à analyser au cas par cas.

Chaque utilisation du cloud est unique et répond à des besoins spécifiques, à analyser au cas par cas.

Philippe DurandoPhilippe Durando, Head of unit engineering and production (CTG Luxembourg)

Même si certaines entreprises peuvent hésiter encore à adopter ces nouvelles solutions pour leurs applications internes, elles sont parfois déjà utilisatrices de ce service, sans même le savoir, dès lors qu’elles choisissent d’utiliser des logiciels en ligne, comme Office 365 par exemple.

Ces entreprises avancent généralement des arguments de sécurité pour rester sur des solutions in-house. Elles craignent, par exemple, des vols de données suite à l’exploitation de failles techniques dans les systèmes. «Le plus grand risque, dans la fuite de données, est bien souvent l’erreur humaine», affirme Philippe Durando, head of unit chez CTG.

C’est la raison pour laquelle le sérieux dans la gestion des serveurs cloud est essentiel. Les mises à jour rapides et régulières des serveurs, par exemple, limitent fortement les risques sécuritaires. C’est dans cette situation que faire appel à un solution provider complet plutôt qu’à un simple cloud provider prend tout son sens. CTG est à même d’assurer toute la maintenance sur les solutions mises en œuvre y compris via un service-desk 24h/24 7j/7.

Le cloud ne garantit pas plus une sécurité sans faille qu’une solution in-house, mais un encadrement professionnel permet de réduire drastiquement les risques. La notion de confiance doit donc être un critère déterminant dans le choix d’un service de cloud computing. Les certifications peuvent être une garantie de savoir-faire ou de connaissances, mais ne sont pas toujours un gage de qualité.

CTG Luxembourg PSF ne se positionne pas comme un concurrent des fournisseurs d’hébergement ou des entreprises proposant uniquement de la maintenance. «Nous accompagnons le client dans la gestion et l’utilisation des ressources. Par exemple, dans le cas d’une start-up, si le projet fonctionne, elle peut avoir à multiplier par 1.000 les ressources nécessaires en termes de bande passante, de stockage de données ou d’accès utilisateurs concurrents. C’est une question qui dépend à la fois du type d’entreprise et de sa stratégie d’évolution», précise Olivier Saucin.

De par sa taille et son expérience, CTG Luxembourg PSF est une entreprise particulièrement bien adaptée au marché luxembourgeois. Elle combine une structure d’hébergement, de maintenance et les compétences de nombreux spécialistes pour proposer une solution end-to-end qui permet à ses clients d’avancer en toute confiance sur les chemins du cloud computing.