ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Abus de position dominante

Coup de massue en vue pour Google



goog.jpg

Bruxelles reproche à la firme californienne des pratiques trop peu concurrentielles. (Photo: Licence CC)

Google risque de devoir casser sa tirelire. La Commission européenne se préparerait en effet à lui infliger cette semaine une amende record – supérieure au milliard d’euros – pour abus de position dominante.

La Commission européenne s’apprêterait à frapper un grand coup contre le géant américain Google. À différentes sources, dont l’AFP, il se dit que l’exécutif européen pourrait lui infliger une amende estimée entre 1 et 2 milliards d’euros pour abus de position dominante.

En clair, les autorités européennes de la concurrence reprochent à la firme de Mountain View de favoriser ses propres services, notamment Google Shopping, lors de recherches effectuées par des internautes.

L’enquête, qui devrait déboucher sur une décision cette semaine, remonte à 2010. Elle fait suite à une plainte déposée à la Commission par TripAdvisor et Microsoft, qui s’estimaient lésés.

Colossal, mais pas impayable

La décision, si elle se concrétise, risque d’être surtout étonnante par le montant qu’elle pourrait atteindre. Jusqu’à présent, seul le fabricant américain de microprocesseurs Intel s’est déjà vu infliger une amende supérieure au milliard - 1,06 milliard d’euros – pour le punir d’une stratégie visant à exclure son principal concurrent, AMD.

Mais face aux bénéfices colossaux des nouveaux titans de l’internet, il faut frapper de plus en plus fort. Une amende d’un milliard d’euros ne représenterait en effet «que» un cinquième du bénéfice réalisé par Google au premier trimestre 2017 (4,8 milliards d’euros).