COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

EXPERTISES - Investissements & ETF

Comprendre le succès des ETF obligataires



ship-tiller-2_red-small-002-630x420px.jpg

Crédit photo: Lyxor ETF

Si les fonds indiciels actions sont aujourd’hui bien compris et couramment utilisés, la croissance des fonds passifs obligataires n’a connu un véritable élan qu’au cours des dernières années. Lyxor ETF se penche sur les raisons de ces tendances.

Depuis quelques années, les fonds passifs obligataires connaissent un succès retentissant. Sur les trois dernières années (au 1er août 2018), plus de 66 milliards d’euros, soit près d’un tiers des flux du marché des ETF, ont été investis dans des ETF obligataires en Europe. Un phénomène qui n’a rien de surprenant si l’on considère l’environnement de la gestion obligataire.

 

Les obligations gouvernementales dominent les flux ETF au 1er semestre 2018

Source: Lyxor International Asset Management, Bloomberg

 

Des coûts réduits rendus nécessaires par la faiblesse des rendements

Beaucoup d’investisseurs estiment que les obligations classiques n’ont plus grand intérêt. Et avec la faiblesse des rendements actuels, nul ne peut se permettre des frais de gestion élevés qui viennent rogner la performance des portefeuilles. Toutefois, les obligations occupent toujours une place importante dans les investissements, car elles sont considérées comme des instruments fiables.

Dans ce contexte, les ETF peuvent s’avérer des outils utiles. Sur les principaux marchés, il existe des ETF obligataires avec des commissions à partir de 0,07%, ce qui signifie que celles-ci n’absorbent pas la totalité des rendements. De plus, les ETF sont présents dans un vaste éventail de secteurs, permettant des expositions ciblées au sein des portefeuilles obligataires.

 

Trouvez votre segment

Le marché obligataire peut vite devenir assez complexe. Si les marchés actions fonctionnent de manière relativement uniforme, les investisseurs peuvent facilement se trouver perdus devant la diversité des émetteurs et des caractéristiques des différentes obligations. Pourtant, globalement, les marchés obligataires offrent quatre grands choix:

 

1. La tortue: obligations souveraines

Lent et stable, le marché des obligations souveraines des pays développés présente un risque inférieur avec un rendement bas. Le défaut d’un État occidental est en effet assez peu probable (quoique possible, d’un point de vue technique): par conséquent, le rendement de ces obligations est très souvent inférieur à celui d’autres instruments de dette. Ces caractéristiques les rendent peut-être moins attrayantes aux yeux d’un investisseur avide de rendement, mais les obligations souveraines constituent généralement un placement incontournable dans un portefeuille prudent. Les investisseurs craignant le risque pourront se tourner vers des ETF d’obligations souveraines d’échéance courte. Qui dit échéance plus courte dit également duration de portefeuille plus faible, ce qui se traduit par une moindre sensibilité aux variations des taux.

La gamme ETF Core de Lyxor procure l’accès le moins cher d’Europe aux ETF sur obligations souveraines britanniques et américaines, avec des TFE à partir de 0,07% (réservé aux investisseurs professionnels)

 

2. Le cheval de trait: obligations d’entreprises

Émises par des entreprises, les obligations de grande qualité peuvent représenter un placement fiable et générateur de revenus. Elles comportent un risque de crédit plus élevé que les obligations souveraines, car les émetteurs peuvent connaître des difficultés avant l’échéance de l’obligation. Les ETF permettent aux investisseurs de diversifier leur placement à travers des dizaines, voire des centaines d’émissions différentes, ce qui contribue à la répartition des risques.

Découvrez l’ETF d’obligations investment grade américaines le moins cher, avec un TFE de tout juste 0,09% (réservé aux investisseurs professionnels)

 

3. Le lièvre: haut rendement et dette émergente

Ces titres présentent un potentiel de rendements élevés, mais sont plus risqués que les émissions de meilleure qualité. D’une manière générale, les ETF d’obligations à haut rendement investissent dans la dette d’entreprises de secteurs plus risqués, parfois plus jeunes ou ne bénéficiant pas d’un historique éprouvé. Les obligations émergentes sont émises par des pays en développement dont la situation économique ou politique peut être moins stable. Le rendement plus élevé de ces titres peut être intéressant, en particulier quand les taux sont bas et que les investisseurs peinent à atteindre leurs objectifs de cash flow. En revanche, il convient d’y recourir avec modération, en raison du risque de pertes accompagnant ce type d’exposition.

À noter: Lancement d’ETF d’obligations à haut rendement à court terme avec un TFE à partir de 0,30% (réservé aux investisseurs professionnels)

 

4. Le caméléon: obligations à taux flottant et indexées sur l’inflation

Le coupon de ces obligations change en fonction des situations. Dans le cas des obligations indexées sur l’inflation, le coupon évolue selon l’inflation, ce qui permet de préserver le pouvoir d’achat des intérêts. Le coupon des obligations à taux flottant s’ajuste à la variation des taux d’intérêt et offre une protection en cas d’intervention de la banque centrale.

Les rendements de ces obligations sont généralement plus faibles, mais leur principal attrait réside dans leur stabilité, qui offre une protection appréciable sur des marchés incertains.

En savoir plus sur les ETF comme protection contre l’inflation (réservé aux investisseurs professionnels)

 

Lyxor ETF est le deuxième plus important gérant d’ETF obligataires en Europe. Plus de 60 stratégies en réplication physique basées au Luxembourg, avec un TFE à partir de 0,07%. Si vous êtes un investisseur professionnel, nous vous invitons à découvrir la gamme des solutions obligataires Lyxor.

 

Retrouvez toute l’actualité Investissements & ETF

  

 

Les ETF présentent un risque de perte en capital

LA PRÉSENTE COMMUNICATION EST EXCLUSIVEMENT RÉSERVÉE AUX INVESTISSEURS PROFESSIONNELS.

Source des données de flux: Lyxor ETF, Bloomberg – valables au 1er août 2018. Données sur les fonds et les commissions: Lyxor ETF, données de marché Bloomberg, valables au 16 août 2018. Lyxor International Asset Management (Lyxor ETF), Société par actions simplifiée, Tours Société Générale, 17 cours Valmy, 92800 Puteaux (France), RCS 419 223 375 Nanterre, est une société de gestion de portefeuille agréée par l’Autorité des marchés financiers sous le numéro GP0424.

CONFLITS D’INTÉRÊTS

Ces recherches contiennent les vues, opinions et recommandations des stratégistes et/ou analystes ETF Research et Cross Asset de Lyxor International Asset Management («LIAM»). Dans la mesure où ces recherches contiennent des idées d’investissement fondées sur une vision macroéconomique des conditions de marché ou de la valeur relative, elles sont susceptibles de s’écarter des opinions et recommandations fondamentales des rapports de recherche par secteurs ou entreprises de Cross Asset et ETF Research, ainsi que des vues et opinions d’autres départements de LIAM et de ses sociétés affiliées. Les stratégistes et/ou analystes de Lyxor Cross Asset et ETF Research consultent régulièrement les membres des équipes de vente et de gestion de portefeuille de LIAM au sujet des informations de marché, notamment, sans limitation, des prix, des niveaux des spreads et de l’activité de négociation des ETF répliquant des indices d’actions, d’obligations et de matières premières. Les bureaux de négociation ont opéré ou peuvent avoir opéré des transactions pour compte propre sur la base des vues et rapports des analystes. Lyxor dispose de politiques et procédures de recherche obligatoires et conçues raisonnablement dans le but de (i) garantir que les faits présumés dans les rapports de recherche reposent sur des informations fiables et (ii) empêcher la diffusion inappropriée de rapports de recherche sur une base sélective ou à différents niveaux. En outre, les analystes perçoivent une rémunération basée en partie sur la qualité et l’exactitude de leur analyse, les retours des clients, des facteurs liés à la concurrence et le total des revenus de LIAM, y compris les revenus issus de commissions de gestion, de conseil en investissement et de distribution.