ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Les bénéfices du cloud

«Cloud: de l’intéressant à l’indispensable»



unknown-9.jpeg

Utiliser le cloud computing d’entreprise aujourd’hui, c’est bénéficier d’avantages compétitifs en puissance de calcul et en stockage pour réduire les coûts et accroître la sécurité. Mais c’est aussi accélérer l’innovation par le biais d’une meilleure collaboration avec ses partenaires et clients.

Avantages cloud computing en entreprise

Utiliser le cloud computing d’entreprise aujourd’hui, c’est bénéficier d’avantages compétitifs en puissance de calcul et en stockage pour réduire les coûts et accroître la sécurité. Mais c’est aussi accélérer l’innovation par le biais d’une meilleure collaboration avec ses partenaires et clients.

Qu’entendons-nous par là? 

Tout d’abord, les coûts des data centers et des services informatiques peuvent être réduits et établis de manière proportionnelle à l’utilisation. Ce mode d’utilisation du cloud est beaucoup plus flexible que de détenir, en tant qu’entreprise, son propre parc de serveurs. En effet, vous ne payez ce que vous consommez et vos dépenses grandissent avec votre service.

Ensuite, les dépenses et les prises de risque pour l’innovation peuvent être également considérablement réduites. Les entreprises peuvent par exemple prendre des paris plus risqués et tester plus facilement de nouvelles idées. D’une manière simple, les nouveaux projets peuvent soit être correctement soutenus s’ils prennent de l’envergure, soit abandonnés s’ils échouent.

Le cloud computing vous permet de bénéficier d’un niveau optimal de protection de vos données dès le début de votre activité.

Marc LefebvreMarc Lefebvre, CEO (Docunify)

Le cloud computing permet également à une entreprise de collaborer de manière inédite avec ses partenaires commerciaux. Or, la collaboration est un élément devenu critique à l’obtention d’avantages compétitifs. Vous pouvez créer des espaces de travail partagés dans lesquels les employés d’entreprises multiples peuvent travailler ensemble au sein d’un réseau d’entreprise virtuel, comme s’ils travaillaient pour une seule et même entité.

Ensemble, ils peuvent alors créer davantage de valeur et accroître leur vitesse d’exécution, tout en partageant les ressources informatiques et d’infrastructure.

Enfin, le cloud computing vous permet de bénéficier d’un niveau optimal de protection de vos données dès le début de votre activité, sans avoir à vous soucier de la rapide évolution des techniques et évolutions à mettre en place par la suite et de manière continue.

Trois catégories de service

Même s’il est en constante évolution, le cloud computing est toujours divisé en trois niveaux: l’infrastructure en tant que service (IaaS), la plate-forme en tant que service (PaaS) et le logiciel en tant que service (SaaS).

De manière plus simple, et pour se faire une idée de la manière dont ils fonctionnent, nous pouvons l’illustrer en s’imaginant la construction d’un immeuble.


(Photo: Shutterstock)

Tout d’abord, nous avons les IaaS que l’on utilise pour les fondations et la structure du bâtiment. 

Viennent ensuite l’habillage intérieur, le câblage, la plomberie, l’isolation que l’on obtient grâce aux PaaS. 

Puis finalement, les Saas, qui viennent décorer, rendre confortable et fonctionnel votre immeuble.

IaaS – Google Compute Engine, Azure

Les fournisseurs d’infrastructures en tant que service proposent un stockage sur serveur virtuel, mais également des API laissant les utilisateurs transférer leur charge de travail vers des machines virtuelles.

Les IaaS peuvent être des serveurs, des réseaux, de l’espace de stockage ou des espaces au sein de data centers. Les utilisateurs disposent d’une capacité de stockage adaptée à leurs besoins.

PaaS – Google App Engine, Elatic, Beamstalk

Les plates-formes en tant que services sont des environnements offrant tout le nécessaire pour le cycle de vie complet d’applications cloud, du développement à la livraison. Elles permettent à l’entreprise d’éviter l’achat et la maintenance du matériel, des logiciels et de l’hébergement.

Les fournisseurs de plates-formes en tant que services hébergent les outils de développement sur leurs infrastructures, accessibles aux utilisateurs par l’intermédiaire des API, des portails web ou des logiciels gateway.

Le PaaS est utilisé pour le développement général de logiciels, mais de nombreux fournisseurs proposent également d’héberger le logiciel une fois qu’il est développé. En général, les PaaS permettent d’accélérer le développement et l’entrée sur le marché, permettant de déployer de nouvelles applications sur le cloud en quelques minutes.

SaaS – Gmail, Google Drive, Docunify...

Les logiciels en tant que service sont des applications cloud, lancées depuis des ordinateurs détenus et gérés par des fournisseurs à distance. Le modèle SaaS repose sur la distribution de logiciels, d’applications par internet. Ces applications sont plus communément surnommées services web. Par exemple, Docunify est une offre SaaS pour l’optimisation des tâches administratives (création et gestion de documents, signature, stockage...).

La particularité, c’est que utilisateurs peuvent accéder à des applications et des services SaaS depuis n’importe quel endroit en utilisant un ordinateur ou un appareil mobile ayant accès à internet, depuis un navigateur ou une application mobile. Les SaaS permettent de s’inscrire rapidement et d’utiliser directement des applications professionnelles novatrices. Par ailleurs, les données sont sauvegardées en cas de panne d’ordinateur puisqu’elles sont stockées sur le cloud.