POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Comité de conjoncture

Chômage partiel et formation au mois d’août



morgan-047.jpg

Il en coûtera 787.800 euros au Fonds pour l’emploi pour financer l’ensemble des mesures de chômage partiel, et près de 2 millions d’euros pour le soutien à la formation dans le cadre de «Digital Skills Bridge», précise le communiqué du ministère de l’Économie. (Photo: SG9LU / archives)

Onze entreprises bénéficieront le mois prochain des aides de l’État pour dépasser une situation financière délicate. Deux autres bénéficieront d’un plan de maintien dans l’emploi dans le cadre du projet «Digital Skills Bridge».

Au total, 13 entreprises ont déposé au mois de juillet des demandes de chômage partiel auprès du Comité de conjoncture. Onze dossiers ont finalement été adoptés. Sur un effectif total de 1.183 personnes, 602 salariés travailleront donc à horaire réduit au mois d’août.

Il en coûtera 787.800 euros au Fonds pour l’emploi pour financer l’ensemble de ces mesures, précise le communiqué du ministère de l’Économie.

Deux nouvelles recrues pour le «Digital Skills Bridge»

Par ailleurs, deux entreprises ont introduit un plan de maintien dans le cadre du projet d’aide à la formation aux outils digitaux, «Digital Skills Bridge». Ces demandes visent à former 110 salariés, sur un effectif total de 1.052 personnes. Les formations viseront une réorientation professionnelle au sein des sociétés concernées.

C’est également le Fonds pour l’emploi qui prendra en charge les frais de ces mesures, qui sont estimés pour le mois d’août à près de 2 millions d’euros. Le soutien accordé l’est aussi bien au niveau du coût des formations que de celui des salaires.

Ces deux entreprises s’ajoutent aux 16 qui bénéficient déjà du programme phare du ministère du Travail.