COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

My personal development

Check-up santé : mieux prévenir



 (Photo: Maison Moderne Studio)

(Photo: Maison Moderne Studio)

L’adage est bien connu: mieux vaut prévenir que guérir. Pour cela, rien de tel qu’un check-up complet pour anticiper les maladies et réduire les facteurs de risque! Un bilan dont la clé de la réussite est la personnalisation. Mode d’emploi avec Dr Marc Keipes, directeur du ZithaGesondheetsZentrum.

Un nombre grandissant d’entreprises propose désormais à leur encadrement ou leur personnel un bilan de santé annuel dans le but de préserver et d’optimiser leur capital humain. «Calquée sur le modèle anglo-saxon, cette pratique est très courante pour les firmes internationales. Elle garantit, semble-t-il, un bon retour sur investissement.»

Recommandé à partir de 40 ans, âge au-delà duquel les risques cardiovasculaires et de cancer augmentent, le check-up santé est véritablement utile pour les personnes qui ne se sentent pas malades. Il permet de rechercher des maladies asymptomatiques ou des facteurs de risque pour des maladies fréquentes et sérieuses sur lesquelles la personne pourrait intervenir. «On souhaite avant tout prévenir pour améliorer la qualité de vie sur le long terme. Quand une personne fait une attaque cardiaque à 58 ans, elle pense que cela a commencé quand elle a ressenti la douleur. Or, on sait aujourd’hui que la maladie commence à se développer à l’âge de 20-30 ans… Avec l’âge qui avance, le stress et le tabac, les artères se détériorent. Généralement, quand on ressent la maladie, c’est déjà endommagé à 80%!»

Personnalisé et établi en fonction de l’âge, du sexe, des antécédents médicaux, des habitudes de vie et de l’activité professionnelle, le bilan de santé permet d’établir un profil des maladies générales auxquelles chacun pourrait être sujet. Pendant une demi-journée, une équipe de professionnels aide le patient à y voir plus clair grâce à de nombreux tests, des appareils de haute technologie et un examen clinique approfondi. «Le check-up n’est pas remboursé par la CNS. Cela dit, les bénéfices santé et l’organisation des examens regroupés sur 4 heures sont très rentables pour l’employeur car cela évite que le salarié prenne plusieurs demi-journées pour réaliser l’ensemble de ses examens.» Le patient est questionné sur ses antécédents personnels et héréditaires. Plusieurs facteurs de risque comme le diabète, le cholestérol, l’hypertension artérielle, des pathologies cardiaques, vasculaires, le surpoids et le cancer sont recherchés, et un examen clinique complet, des examens de sang et des urines sont réalisés. «D’autres examens complémentaires peuvent être prescrits par les internistes coordinateurs, notamment si la personne fume, ne pratique pas ou peu d’activités physiques, est en surpoids ou si elle a une alimentation déséquilibrée.»

Les résultats sont éloquents: dans 8% des cas seulement, l’examen ne révélera rien. En général, quatre à cinq risques sont décelés. «On ne trouvera pas non plus une nouvelle maladie à chaque examen. Cependant, le nombre de maladies potentielles augmente inévitablement avec l’âge. D’où la nécessité d’être suivi le plus tôt possible!»

Il ne s’agit pas non plus de tomber dans les dérives. Si beaucoup de sites en ligne proposent désormais de faire des bilans génétiques, leur efficacité reste à prouver. «Le test doit apporter quelque chose. Et non provoquer la peur et l’angoisse chez le patient!»

Pour aller au bout de cette démarche, Dr Keipes attire particulièrement l’attention de ses patients sur les motivations profondes. «Généralement, après un check-up positif, les patients n’ont pas la bonne réaction car ils continuent à vivre comme avant. Au contraire, ils doivent s’améliorer. Notamment si leur hygiène de vie n’est pas satisfaisante. Certains vont, par exemple, continuer à fumer au lieu d’arrêter!»

Pour cela, un suivi et des conseils personnalisés accompagnent ces bilans de santé. «Nous leur apprenons à se soigner. Finalement, si tous les hommes prenaient soin d’eux comme de leur voiture , ils iraient beaucoup mieux!»

Donner un feedback à son manager

Au cours de votre carrière, vous serez amené à répondre à un certain nombre d’objectifs et à évoluer. Oui, mais à quel point? Faites attention à ne pas vous laisser déborder par la situation et apprenez à dire non quand il est encore temps. N’attendez pas d’atteindre vos limites pour tirer la sonnette d’alarme. Votre manager n’a pas forcément conscience de vos difficultés. À vous de lui en faire part!

Économiser l’électricité au travail… avec des gestes simples

Économiser de l’énergie est très simple. Cela ne nécessite que quelques gestes et bonnes habitudes. Éteindre les lumières, son ordinateur et l’imprimante en sortant du bureau devrait être une évidence. Pour autant, beaucoup préfèrent les laisser en stand-by, ce qui consomme inévitablement de l’énergie, parfois beaucoup plus que l’on ne pense! On le fait chez soi, pourquoi pas au travail?

Soigner sa présentation

Vous n’avez pas besoin d’avoir l’apparence d’un top model pour impressionner vos collègues. Pensez à chaque détail. Pour commencer, portez une attention particulière à vos sourcils, vos cheveux, votre peau et vos ongles. Assurez-vous que votre costume ou votre robe est repassé, que vos bijoux et accessoires sont assortis. Enfin, portez des chaussures cirées et adaptées à l’environnement professionnel dans lequel vous exercez.

Les fruits: des vitamines et du tonus!

Pris au petit déjeuner, les fruits riches en vitamine C (agrumes et kiwis, par exemple) vous aident à bien démarrer la journée. Vous pouvez aussi les consommer en dessert ou en collation car ils vous donneront un petit coup de fouet. Contrairement aux barres chocolatées ou autres sucreries. Les crudités à croquer, les fruits secs et oléagineux apporteront en plus des fibres, des acides gras essentiels et du sucre utile.

Optez pour la marche

Il est de coutume désormais d’utiliser son véhicule pour tout déplacement… même les plus courts! Changez vos habitudes. Évitez de prendre l’ascenseur pour descendre ou monter quelques marches et étages, prenez plutôt l’escalier. Garez votre véhicule à 1km de votre travail, les parkings sont souvent gratuits et vous œuvrez pour ce qu’il y a de plus important… votre santé et l’environnement!

Soigner sa peau et ses dents

Vous n’avez plus de produit gommant? Pour improviser un gommage naturel et facile qui donnera tout son éclat à votre peau, faites mousser un savon et saupoudrez du sucre dessus. Passez le mélange sur votre visage ou votre corps en frottant et les impuretés disparaîtront. Enfin, rincez. Pour des dents plus blanches, ajoutez une fois par semaine à votre dentifrice habituel une pincée de bicarbonate de soude. Souriez!