COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Communication

Dans le Land

Changement de paradigme



land_0719.png

Les journalistes du Land se sont également penchés sur la transparence fiscale. (Photo: d'Lëtzebuerger Land)

Chaque semaine, Paperjam.lu vous propose de découvrir les grands dossiers qui font la une du Lëtzebuerger Land. Cette semaine, le Land s’est penché sur l’offre de logements locatifs «abordables».

Lors de leur campagne pour les élections législatives de 2018, quasiment tous les partis politiques se déclaraient en faveur d’une augmentation massive de l’offre de logements locatifs «abordables». Ce qui était remarquable dans un pays où la propriété est la norme. Or, pour un nombre croissant de la population, et pour ceux qui disposent du droit de vote également, l’accession à la propriété ne fonctionne plus.

Et la pénurie des logements abordables commence à poser un problème d’attractivité au Luxembourg. Le gouvernement Gambia II a donc promis un changement de paradigme et l’accord de coalition parle d’une «action concertée». Pourtant, ce n’est toujours pas clair. Le Land publie, avec son édition de ce vendredi, un supplément «Immobilier» consacré à la politique du logement.   

Tout ce qui est solide se dissout dans l’air

Prise en tenaille entre intérêts particuliers, pression de rentabilité économique de l’investissement étatique et atomisation sociale entraînée par la digitalisation, l’idée même du service public s’effrite. Comme le Mudam, la Radio 100,7 fait désormais l’objet d’une crispation du débat public et politique. Le malaise à la base des crises des deux institutions assez jeunes est dû à une absence de consensus de départ sur leur bien-fondé, estime le Land dans son édition de cette semaine. 

Petit guide pratique de la transparence fiscale

Le registre des bénéficiaires économiques arrive et les préparations sont en cours. Lundi, l’ABBL invitait ses membres à une conférence dédiée à ce registre réclamé par les ONG et politiciens de gauche après les Panama et Paradise Papers, et autres leaks ou files.

De nombreux risk managers et compliance officers sont venus écouter le directeur du registre, qui a expliqué l’interface utilisateur ou comment envoyer les informations requises, Powerpoint à l’appui. Ce sont eux qui doivent traduire les demandes un peu vagues pour plus de transparence et d’équité fiscales après chaque nouveau scandale, en faisant l’upload d’informations concrètes dans les formulaires préétablis par les administrations.